Développement durable

Photo du haut. Vue du parc à résidus depuis la zone du bassin de sédimentation. Juin 2019.

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Doré Copper Mining Corp. s’efforce de respecter et de dépasser les réglementations gouvernementales et du secteur relatives à l’exploration et au démarrage de ses projets miniers. La santé et la sécurité des travailleurs est un élément essentiel de la gestion de l’entreprise. La Société respecte l’environnement naturel de ses projets et les communautés environnantes. Nous développerons nos projets de manière responsable sur le plan social et environnemental.
  • La Société élaborera des plans de gestion selon les règles en matière de santé, de sécurité et d’environnement.
  • La Société s’engage à communiquer de manière transparente avec ses parties prenantes et ses employés et invite les lecteurs à envoyer leurs commentaires.

Environnement

Les activités de la Société au Québec sont situées près de la ville de Chibougamau, au Québec, juste au sud du 50e parallèle. Le climat est continental avec des extrêmes entre l’été et l’hiver avec une température annuelle moyenne légèrement inférieure à 0oC.  Les précipitations moyennes de pluies sont de 996 mm par an et les précipitations moyennes de neige sont de 3,13 mètres par an.

La faune et la flore qui entourent les activités de la Société sont présentes partout dans les forêts boréales du Bouclier canadien au Québec, en Ontario, au Manitoba et à Terre-Neuve.

Les actifs de la Société étant situés à proximité des lacs Doré et Chibougamau, la gestion de l’eau est un aspect important des activités de l’entreprise. Le lac Chibougamau occupe une superficie de 206 km2 et a une profondeur maximale de 59 mètres. Il y a de nombreuses îles et baies dans les lacs. L’eau coule du lac Chibougamau au lac Doré, puis traverse une série de lacs et de rivières jusqu’à ce qu’elle entre dans la Baie James par la rivière Nottaway. La superficie totale du bassin versant est de 65 800 km2

Dans le cadre de son programme de gestion de l’eau, des échantillons hebdomadaires sont prélevés dans le parc à résidus. De plus, des échantillons trimestriels sont prélevés sur des piézomètres dans le parc à résidus, ainsi qu’en amont et en aval du site de Copper Rand. L’installation de Copper Rand est échantillonnée comme s’il s’agissait d’une mine en exploitation selon la réglementation d’Environnement Canada.

Photo. Un visiteur emblématique du lac Doré. Juin 2019.

Communauté

  • Doré Copper Mining Corp. assurera une relation proactive avec ses communautés par le biais de son engagement avec les parties prenantes et tentera d’assurer un maximum de bénéfices auprès des communautés qui résulteront de nos activités.
  • Les villes les plus proches des actifs de la Société sont la communauté des Premières nations d’Oujé-Bougoumou, 900 habitants, Chibougamau, 7 500 habitants, et Chapais, 1 600 habitants et l’aéroport qui dessert la région en toute saison est situé entre Oujé-Bougoumou/Chapais et Chibougamau. Il y a des vols quotidiens vers Montréal.
  • Chibougamau est un centre régional pour le nord et le centre du Québec avec des installations pour l’ensemble de la région liées à l’éducation, aux services d’urgence, à l’exploration minière, à la santé et au transport.
  • Oujé-Bougoumou est une communauté des Premières nations planifiée qui a été bâtie en 1992 sur les rives du lac Opemiska. La communauté possède de belles attractions dont l’Institut culturel cri Aanischaaukamikw conçu par l’architecte Douglas Cardinal (concepteur du Musée des civilisations à Gatineau, Québec). L’intérieur de l’édifice est ouvert sur le ciel et présente un certain nombre de caractéristiques typiques de la culture crie.
Coucher de soleil à Chibougamau, avril 2019

SANTÉ ET SÉCURITÉ

  • Notre équipe de direction établit une culture de santé et de sécurité par l’éducation et la motivation. L’accent est mis sur la formation et la récompense des comportements positifs, prouvant ainsi que la sécurité est une valeur fondamentale.
  • Au Québec, la sécurité dans les exploitations minières est réglementée par la CSST (Commission de la santé et de la sécurité du travail).
  • Un accent particulier est mis sur les activités clés telles que les espaces clos, l’élimination de l’énergie potentielle, l’élimination de la transmission des maladies infectieuses, le verrouillage, le hissage et la manipulation, le soutien au sol, le travail à chaud et le déplacement des véhicules afin d’éviter des accidents graves.

EFFLUENT D’EAU DU PARC À RÉSIDUS

Au cours des mois de l’année où l’eau rejetée par le parc à résidus de Copper Rand s’écoule, un échantillon d’eau est prélevé chaque semaine et envoyé pour analyse à un laboratoire accrédité. Les résultats sont partagés avec Environnement Canada et le ministère de l’Environnement du Québec.

Les résultats des quatre dernières années montrent un excellent respect des normes de qualité de l’eau. Les quatre principaux paramètres analysés sont le fer et le cuivre dissous, les matières en suspension et le pH. Les niveaux de fer, de cuivre et de matières en suspension ne représentent qu’une fraction des limites applicables. Le pH n’a connu qu’un seul écart mensuel par rapport aux normes.

Exemple de concentrations de cuivre dans l’effluent d’eau du parc à résidus