Joe Mann - Doré Copper Mining Corp

Joe Mann

Localisation60 km au sud de Chibougamau, Québec
Droits de propriétéOption d’acquérir une participation de 100 %
HistoriqueProduction antérieure de la mine souterraine : 1,2 Moz à 8,26 g/t Au et 0,25 % Cu de 1956 à 2007.
ProduitsOr et cuivre
Statut actuelExploration avancée
Ressources minérales 2021Présumées : 608 000 tonnes @ 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu, pour 133 000 onces d’or contenues

APERÇU

Doré Copper a signé une entente d’option en janvier 2020 pour acquérir une participation de 100 % dans la mine d’or Joe Mann située à 60 km au sud de l’usine Copper Rand de la Société et à 60 km au sud de Chibougamau, au Québec. 

La mine Joe Mann a connu trois phases d’exploitation sur une période de 27 ans, entre 1956 et 2007, avec une production de 1,2 million d’onces d’or à une teneur de 8,26 g/t Au, 607 000 onces d’argent à une teneur de 5 g/t Ag et 28,7 millions de livres de cuivre à une teneur de 0,25 % Cu.

À la fin de 2020, Doré Copper a réalisé 8 343 mètres de forage sur la propriété Joe Mann. Les résultats ont confirmé le prolongement à haute teneur et en aval-pendage de la zone Ouest (« West Zone ») et la continuité de la zone Principale (« Main Zone ») sous les chantiers de la mine Joe Mann et ont souligné le potentiel en haute teneur de la zone La plus à l’ouest (« Far West Zone »). 

La Société évalue actuellement le dénoyage de la mine pour accéder au niveau inférieur de la mine et forer de manière efficace sous terre les extensions en profondeur des zones Principale et Ouest.  

La Société a annoncé une estimation de ressources minérales conforme au Règlement 43-101 le 28 juillet 2021 et planifie de réaliser une évaluation économique préliminaire (EEP) vers la fin de 2021 pour favoriser le redémarrage éventuel d’un réseau d’exploitations en étoile dans le camp minier, où l’usine Copper Rand (100 % la Société) d’une capacité de traitement de 2 700 t/j serait alimentée par Corner Bay (source principale) et Joe Mann (source secondaire). 

Au total, la mine Joe Mann a produit 1 173 238 onces d’or, 28,7 millions de livres de cuivre et environ 607 000 onces d’argent de 1956 à 2007 (4,75 Mt à une teneur de 8,26 g/t Au, 0,25 % Cu et 5 g/t Ag). Le minerai a été traité à l’usine Copper Rand (60 km au nord) à partir de 2005 jusqu’à sa fermeture en 2007.

Des indices aurifères ont été découverts en 1950 sur la propriété. En 1952, un premier puits de 450 pieds (137 mètres) est foncé, puis approfondi à 1 250 pieds (381 mètres) en 1954. La mine Joe Mann a connu trois périodes d’activités distinctes.  

Période 1 : De 1956 à 1960, 135 048 onces d’or ont été produites et le puits no 1 a été approfondi à 1 840 pieds (561 mètres) en 1959. L’exploitation minière a cessé en 1959 en raison de la piètre rentabilité. Un incendie a détruit l’usine en 1961 et les installations de l’usine ont été démantelées ultérieurement. 

Période 2 : En 1973-1974, une rampe d’exploration (rampe Uddlen) est creusée à 1,5 km à l’ouest de la mine pour vérifier la possible extension vers l’ouest de la minéralisation de la zone Principale. Le puits est dénoyé et les installations de la mine sont reconstruites pour y extraire et y traiter 750 t/j. En 1974-1975, 173 143 tonnes courtes à une teneur de 0,154 oz/t d’or sont traitées à l’usine. La mine ferme de nouveau en raison de la faiblesse des revenus. 

Période 3 : En 1983, Campbell Resources acquiert une position minoritaire dans le projet et en devient l’unique propriétaire en 1987. La mine a été dénoyée au début de 1985 et le forage sous terre confirme approximativement 800 000 tonnes de minerai. La production commence en avril 1987. En 1989, un nouveau puits de production est foncé jusqu’à 2 050 pieds (625 mètres) de profondeur et sera approfondi à 3 757 pieds (1 145 mètres) en 1997-1998. En 1999, les activités sont grandement perturbées par des problèmes de contrôle des terrains et une dilution excessive, ce qui a mené à une suspension temporaire des activités d’exploitation et de développement. Les activités minières ont repris en avril 2000, mais sont de nouveau suspendues temporairement en novembre 2000. Lorsque les activités minières reprennent en avril 2002, la principale méthode utilisée est l’abattage par longs trous. L’extraction cesse en août 2007 en raison de pertes constantes (compte tenu du prix des métaux à ce moment-là) et de la décision de Campbell de se concentrer sur d’autres projets plutôt que de poursuivre le développement de Joe Mann en profondeur, sous le niveau 1 050 mètres.  

En septembre 2007, Gold Bullion Corp. conclut une entente d’option sur la propriété Joe Mann et réalise trois trous de forage à partir du niveau 3 100 pi (945 mètres). Le premier trou (EE-189B) recoupe la zone Principale à 170 m sous le plus bas niveau (3 450 pi ou 1 052 mètres), avec des intervalles de 26,66 g/t Au et 0,40 % Cu sur 1,88 mètre et de 14,72 g/t Au sur 1,2 mètre. Le sondage EE-188 a également recoupé la zone Principale, avec 30,3 g/t Au et 1,3 % Cu sur 3,02 mètres, et la zone Sud, avec 9,23 g/t Au sur 0,91 mètre dans. Le trou EE-190 n’a pas atteint la zone Principale. En raison d’un manque de ressources financières pour poursuivre le programme d’exploration, Gold Bullion met fin à l’entente d’option et les propriétaires laissent la mine s’inonder au printemps 2008. 

À la fin de 2020, Doré Copper a réalisé 8 343 mètres de forage sur la propriété Joe Mann pour vérifier l’extension en profondeur des zones Principale et Ouest ainsi que d’autres structures sur la propriété. Les faits saillants du forage comprennent :

Zone Principale – Deux trous ciblaient la zone Principale sous les chantiers sous terre pour vérifier la continuité de la minéralisation à haute teneur en or recoupée dans deux trous de forage réalisés en 2008, après que la mine ait cessé ses activités (voir la section Historique ci-dessus). Le trou JM-20-02A a recoupé le cisaillement de la zone Principale à approximativement 120 mètres en amont-pendage des deux intervalles historiques, avec un premier intervalle de 1,3 mètre à 6,32 g/t Au et 0,52 % Cu, incluant 0,45 mètre à 17,7 g/t Au et 1,23 % Cu, et un deuxième intervalle de 5,95 mètres à 2,29 g/t Au, incluant 1,7 mètre à 5,64 g/t Au.

Zone Ouest – Quatre trous de forage vérifiaient l’extension en aval-pendage de la zone Ouest, qui a été exploitée jusqu’à une profondeur de 890 mètres de 2004 à 2007. Les quatre trous ont recoupé la zone Ouest entre 270 et 400 mètres de profondeur sous le secteur exploité. Le meilleur trou de forage (JM-20-06W3) a recoupé 4,0 mètres à 10,34 g/t Au et 0,27 % Cu et, à 11 mètres plus bas le long du trou, 0,5 mètre à 13,70 g/t Au et 0,42 % Cu. Ces deux intervalles se situent à 100 mètres de profondeur (dans l’axe de la plongée) des intervalles historiques à haute teneur de 5,0 mètres à 10,3 g/t Au (trou EW78_D), de 3,2 mètres à 16,1 g/t Au (trou EW79_D) et de 3,3 mètres à 10,4 g/t Au (trou EW57_D). 

Zone La plus à l’ouest – Quatre trous de forage totalisant 1 230 mètres vérifiaient la zone La plus à l’ouest. Trois trous ont recoupé la minéralisation aurifère et confirmé la nature pépitique de zone. Le meilleur intervalle est de 8,5 mètres à 3,92 g/t Au (incluant 3,0 mètres à 10,0 g/t Au, lequel inclut 0,7 mètre à 35,2 g/t Au) et de 0,5 mètre à 9,2 g/t Au dans le trou JM-20-10. La zone La plus à l’ouest est située à approximativement 900 mètres à l’ouest de l’extrémité ouest de la zone Principale de la mine Joe Mann. Historiquement, la zone La plus à l’ouest était accessible par la rampe Uddlen à l’ouest et par une galerie d’exploration à 137 mètres de profondeur. La zone La plus à l’ouest est caractérisée par une distribution très hétérogène de l’or, présent sous forme de pépites, et les forages historiques ont recoupé des intervalles à très haute teneur et peu profond, notamment : 3,81 mètres à 20,8 g/t Au (trou H214), 3,26 mètres à 107,0 g/t Au (trou H118) et 3,53 mètres à 39,2 g/t Au (trou H258).  

Zone Sud Sud – Trois trous totalisant 402 mètres ont recoupé une faible minéralisation aurifère, sans confirmer l’intervalle peu profond et à haute teneur en or de 0,8 mètre à 32,0 g/t Au. La zone Sud Sud (« South South Zone »), située à approximativement 300 mètres au sud de la zone Principale, affleure en surface. Historiquement, quatorze trous y ont été réalisés sur une longueur d’environ un kilomètre.

À la suite de ce programme de forage, en juillet 2021, la Société a annoncé une estimation de ressources minérales de 608 000 tonnes à une teneur moyenne de 6,78 g/t Au pour 133 000 onces d’or contenues dans la catégorie des ressources présumées.

La mine Joe Mann est située dans la partie supérieure de la Formation d’Obatogamau. Du nord au sud et de la base au sommet, la séquence stratigraphique comprend : 1) un filon-couche de gabbro; 2) des basaltes altérés et déformés; 3) un mince horizon de rhyolite ou de tuf felsique; 4) des basaltes. Les unités sont orientées est-ouest avec un pendage subvertical; le métamorphisme atteint le faciès des schistes verts supérieur (faciès épidote-amphibolite).

La minéralisation de Joe Mann est caractérisée par des veines encaissées dans des cisaillements est-ouest qui s’étendent au-delà de 1 000 mètres verticalement et dont la minéralisation est suivie sur plus de trois kilomètres latéralement. Ces zones de cisaillement font partie de la zone Opawica-Guercheville, un corridor de déformation majeur qui recoupe les roches volcaniques mafiques de la Formation d’Obatogamau dans la partie nord du Segment de Caopatina. Le filon-couche de gabbro est l’hôte des zones Principale et Ouest à la mine alors que la zone Sud est encaissée dans la rhyolite.  

Dans le secteur de la mine, la minéralisation aurifère se trouve à l’intérieur de veines de quartz-carbonate qui varie en épaisseur de 5 centimètres à 1,5 mètre, avec une épaisseur moyenne de 0,75 mètre. Les veines sont fortement    et couramment boudinées et plissées. L’or est étroitement lié à la pyrite, à la pyrrhotite et à la chalcopyrite. 

CARTES ET SECTIONS

Long section
Surface map