communiques-de-presse - Doré Copper Mining Corp

Doré copper annonce les résultats de l’assemblée annuelle et extraordinaire de 2024

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 20 juin 2024 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQB : DRCMF; FRA : DCM) annonce que toutes les questions soumises à l’approbation des actionnaires, telles qu’elles figurent dans l’avis de convocation et la circulaire de sollicitation de procurations par la direction de la Société, qui ont été envoyés par la poste aux actionnaires dans le cadre de l’assemblée, ont été approuvées lors de l’assemblée annuelle et extraordinaire de la Société qui s’est tenue à Thunder Bay, en Ontario, le 20 juin 2024. 

Les actionnaires ont élu Mario Stifano (président du Conseil), Ernest Mast (président et chef de la direction), Frank Balint, Joseph de la Plante, Sara Heston, Martha Manuel et Brent Omland en tant qu’administrateurs de la Société pour l’année à venir. 

Les actionnaires ont approuvé le régime incitatif général à base d’actions de la Société et la nomination d’Ernst & Young LLP, comptables professionnels agréés, en tant qu’auditeur de la Société pour l’année à venir.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand.1 La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or.2 Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. Le rapport technique a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultants pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v.107, pp.963–989- Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp,Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc et al. (camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le moment et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

Doré Copper annonce l’octroi d’options d’achat d’actions et d’unités d’actions différées

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 19 avril 2024 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) a octroyé 4 215 000 options d’achat d’actions à la direction, à des consultants et à des conseillers. Les options d’achat d’actions ont un prix d’exercice de 0,10 $ par action et une durée de cinq ans. La Société a aussi octroyé un total de 400 000 unités d’actions différées (« UAD ») aux administrateurs indépendants de la Société. Les UAD sont payables en actions ordinaires de la Société lorsque leur détenteur cesse d’être un administrateur de la Société. Les deux octrois ont été réalisés conformément au régime d’intéressement en actions de la Société.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand.1 La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or.2 Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. Le rapport technique a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultants pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v.107, pp.963–989- Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp,Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc et al. (camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le moment et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

Doré Copper identifie un potentiel d’exploration aurifère dans la zone Norhart, juste au nord de l’ancienne mine Joe Mann

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 27 mars 2024 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) annonce qu’elle a terminé son premier examen de la zone minéralisée Norhart, l’une des cibles aurifères prioritaires identifiées dans le cadre de l’acquisition récente d’une participation de 65 % dans les claims entourant la propriété Joe Mann, détenue à 100 % par la Société. SOQUEM détient la participation restante de 35 % dans la coentreprise (la « propriété Joe Mann SOQUEM JV ») (voir le communiqué de presse du 22 janvier 2024). 

L’indice aurifère Norhart est situé à environ 1 kilomètre au nord-nord-est de l’ancienne mine Joe Mann et est facilement accessible par la route (figure 1). Il comprend cinq structures de veines de quartz sub-verticales parallèles orientées est-ouest, séparées chacune d’environ 50 à 150 mètres, et s’étendant sur une longueur de plus d’un kilomètre. La minéralisation aurifère se trouve dans des veines de quartz de cisaillement et d’extension avec des sulfures (traces à 10 %) dans une séquence altérée de laves basaltiques et d’intrusions felsiques. 

La zone Norhart a été découverte en 1995 par SOQUEM. De 1995 à 2005, un total de 68 forages au diamant totalisant 18 569 mètres ont été réalisés pour tester les structures minéralisées de Norhart sur une longueur de 1,2 kilomètre jusqu’à une profondeur de moins de 400 mètres. Au cours de cette période, cinq structures aurifères parallèles connues sous le nom de zones Norhart, 2800, 3100, 3500 et 3900 ont été identifiées. Les meilleures intersections aurifères ont été rencontrées dans la zone 2800, située à 50 mètres au nord de la zone Norhart et à 2 800 pieds (853 mètres) au nord du puits de Joe Mann. L’enveloppe aurifère à haute teneur (intersections > 8 g/t Au) a un prolongement latéral d’environ 200 mètres et reste ouverte sous 250 mètres de profondeur verticale. Des sections longues des zones 3100, 2800 et Norhart (du nord au sud) sont présentées dans la figure 2.   

Ernest Mast, président et chef de la direction de Doré Copper, a déclaré : « La cible aurifère à haute teneur Norhart mérite d’être explorée davantage. L’accès facile aux zones de Norhart, la minéralogie et les teneurs en or similaires à celles de Joe Mann sont autant de facteurs qui font de Norhart une cible potentielle dans le cadre de la stratégie en étoile de la Société pour le camp minier de Chibougamau. Nous prévoyons examiner cette cible avec SOQUEM afin d’élaborer un programme de forage qui visera à étendre les zones minéralisées et à vérifier les intersections historiques. »

Les intersections historiques significatives des zones de Norhart comprennent1 :

Zone 2800 

  • 65,85 g/t Au et 5,9 g/t Ag sur 6,34 mètres (H-04-579)
  • 81,00 g/t Au et 1,4 g/t Ag sur 1,2 mètre (H-04-580) 
  • 26,30 g/t Au sur 0,86 mètre (H-04-588)
  • 6,27 g/t Au sur 1,8 mètre (H-04-571)
  • 9,33 g/t Au sur 2,0 mètres (H-04-573)

Zone 3100 

  • 14,85 g/t Au sur 1,4 mètre (H-04-586)
  • 14,56 g/t Au sur 1,09 mètre (H-04-580)
  • 5,55 g/t Au sur 5,5 mètres (H-572)

Zone Norhart 

  • 24,65 g/t Au, 17,48 g/t Ag, et 0,79 % Cu sur 1,92 mètre (H-04-578) 
  • 6,31 g/t Au sur 4,75 mètres (H-05-608)
  • 30,08 g/t Au sur 1,0 mètre (H-569)
  • 8,58 g/t Au sur 2,95 mètres (H-05-604)
  • 57,65 g/t Au sur 0,40 mètre (H-550)

La propriété Joe Mann

La Société détient une participation majoritaire dans un groupe de claims contigus totalisant 6 209,2 ha entourant l’ancienne mine d’or à haute teneur Joe Mann (Doré Copper détient une participation de 100 % dans 3 179,6 ha et une participation de 65 % dans 3 029,6 ha, dans le cadre de la coentreprise Joe Mann SOQUEM) (figure 1). La propriété est située à 60 kilomètres au sud de l’usine Copper Rand appartenant à la Société et fait partie du camp minier de Chibougamau Sud, où Northern Superior Resources Inc. et IAMGOLD Corporation ont identifié d’importantes ressources minérales aurifères.

La propriété Joe Mann est située dans la partie est de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, à l’intérieur de la partie supérieure de la formation d’Obatogamau, dans un important corridor de déformation connu sous le nom de zone de cisaillement d’Opawica-Guercheville. La Société détient une participation de 100 % dans l’ancienne mine Joe Mann, qui a produit 1,12 million d’onces d’or à une teneur moyenne de 8,26 g/t entre les années 1950 et 2007.1 Le gîte possède des ressources minérales présumées de 680 000 tonnes titrant 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu, qui sont comprises dans l’évaluation économique préliminaire (EEP) de la Société en vue de son exploitation en étoile, annoncée le 10 mai 2022.2

Plusieurs indices aurifères et zones minéralisées ont été identifiés sur la propriété Joe Mann SOQUEM JV. Aucun travail d’exploration significatif n’a été effectué sur les terres de la coentreprise depuis la fin des années 1990, à l’exception des indices aurifères Rohault et Norhart où les dernières activités d’exploration ont eu lieu en 2005.

Divulgation

Youssouf Ahmadou, M.Sc., P.Geo., géologue d’exploration principal de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information scientifique et technique contenue dans ce communiqué de presse.

La personne qualifiée de la Société n’a pas vérifié les données analytiques de l’échantillon historique divulguées dans le présent communiqué de presse. Bien que la Société ait obtenu tous les documents historiques, y compris les données analytiques des anciens propriétaires de la propriété et de diverses bases de données gouvernementales, la Société n’a pas vérifié de manière indépendante les résultats de l’échantillonnage historique.

Figure 1. Propriété Joe Mann – Carte de la propriété et principaux indices aurifères

Figure 2. Sections longues des zones 3100, 2800 et Norhart (du nord au sud)

Note : Les registres indiquent que la carotte n’a pas été échantillonnée au (près du) point de perçage sur la section longue 2800.

L’Engagement d’Arrowhead

Doré Copper a retenu les services d’Arrowhead Business and Investment Decisions, LLC (« Arrowhead ») afin de fournir des services de marketing à la Société. Arrowhead a été engagée pour accroître la notoriété de la marque et du marché de Doré Copper et pour élargir la portée de la Société au sein de la communauté des investisseurs.

La Société a retenu les services d’Arrowhead pour une période initiale de six mois à compter du 15 mars (la « période initiale »), qui sera renouvelée automatiquement pour des périodes successives de six mois par la suite, à moins que la Société n’y mette fin conformément à l’entente. Arrowhead recevra des honoraires trimestriels de 25 000 $US pendant la période initiale. Arrowhead a son siège à New York et a été fondée en 2008.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand.2 La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or.3 Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

A propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale d’Investissement Québec a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle contribue au maintien d’une économie forte dans les régions du Québec. Fière partenaire et ambassadrice pour le développement de la richesse minérale du Québec, SOQUEM mise sur l’innovation, la recherche et les minéraux stratégiques pour orienter ses actions de demain.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. GM 62760: Ressources Meston Inc. Forage Printemps et Automne 2024, Propriété Joe Mann, Secteurs Norhart et Rohault, par Denis McNicholes, géo., daté du 8 avril 2005.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v.107,pp.963–989- Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and ShearZone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc et al. (camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann)..
  3. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. Le rapport technique a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultants pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le moment et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper accroît la taille de sa propriété Joe Mann en acquérant une participation de 65 % dans 3 030 hectares

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 22 janvier 2024 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer qu’elle a exercé son droit d’acquérir une participation de 65 % dans certains claims faisant l’objet d’une coentreprise avec SOQUEM (la « propriété SOQUEM JV »), qui entourent et sont adjacents à la propriété Joe Mann détenue à 100 % par la Société, en vertu d’une entente d’option d’acquisition (l’ « entente d’option ») datée du 2 janvier 2020, telle qu’amendée le 28 octobre 2022 entre la Société et Ressources Jessie Inc. (« Ressources Jessie »). SOQUEM détient la participation restante de 35 % dans la propriété SOQUEM JV. 

Conformément aux termes de l’entente d’option, Ressources Jessie transférera sa participation de 65 % dans la propriété SOQUEM JV, qui comprend 69 claims totalisant 3 029,6 ha, en contrepartie de 300 000 $ en espèces et de 3 333 333 actions ordinaires de la Société à un prix réputé de 0,12 $ par action ordinaire, représentant 400 000 $ en actions ordinaires. Suite à cette acquisition, la Société détient une participation majoritaire dans un groupe de claims contigus totalisant 6 209,2 ha entourant l’ancienne mine d’or à haute teneur Joe Mann (figure 1) et une partie du camp de Chibougamau Sud, où Northern Superior Resources Inc. et IAMGOLD Corporation possèdent d’importantes ressources minérales aurifères (figure 2). 

L’acquisition est sujette à l’approbation de la Bourse de croissance TSX. Les actions ordinaires émises dans le cadre de l’acquisition sont sujettes à une période de détention de quatre mois en vertu des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, qui expirera le 23 mai 2024. 

Ernest Mast, président et chef de la direction de Doré Copper, a déclaré : « Cette transaction nous permet de consolider un important groupe de claims contigus autour de l’ancienne mine Joe Mann, dans le camp prolifique de Chibougamau Sud. La majeure partie du bloc SOQUEM JV n’a pas été explorée depuis la fin des années 1990 et de nombreuses cibles aurifères restent à évaluer sur la propriété. Nous avons hâte de travailler avec SOQUEM et nous planifions entreprendre une révision détaillée des travaux historiques et utiliser de nouvelles interprétations géologiques pour générer des cibles d’exploration de haute qualité. »

Potentiel d’exploration de la propriété SOQUEM JV

Le groupe de claims contigus de la Société (figure 1) est situé dans la partie est de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, à l’intérieur de la partie supérieure de la formation d’Obatogamau, dans un important corridor de déformation connu sous le nom de zone de cisaillement d’Opawica-Guercheville. La Société détient une participation de 100 % dans l’ancienne mine Joe Mann, qui a produit 1,12 million d’onces d’or à une teneur moyenne de 8,26 g/t entre les années 1950 et 2007.1 Le gîte possède des ressources minérales présumées de 680 000 tonnes titrant 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu, qui sont comprises dans l’évaluation économique préliminaire (EEP) de la Société en vue de son exploitation en étoile, annoncée le 10 mai 2022.2

Les principales lithologies rencontrées sont des basaltes, des rhyolites, des gabbros et plusieurs familles de dykes felsiques, intermédiaires et mafiques. Deux intrusions felsiques, La Dauversière et Verneuil, se trouvent respectivement au nord-est et au nord-ouest du groupe de claims. La stratigraphie est orientée est-ouest, avec un pendage subvertical, et métamorphosée dans le faciès du schiste vert supérieur (faciès de l’épidote-amphibolite).

Plusieurs indices aurifères et zones minéralisées ont été identifiés sur la propriété SOQUEM JV et sont brièvement résumés ci-dessous. Une évaluation de tous les travaux d’exploration effectués sur la propriété SOQUEM JV sera réalisée au cours des prochains mois afin d’identifier des cibles d’exploration. Aucun travail d’exploration significatif n’a été effectué sur la propriété SOQUEM JV depuis la fin des années 1990, à l’exception des indices aurifères Rohault et Norhart où les dernières activités d’exploration ont eu lieu en 2004.

Rohault

L’indice aurifère Rohault est situé au nord de l’ancienne mine Joe Mann et son prolongement ouest se trouve à environ 300 mètres au nord des infrastructures de la mine. Cette structure a été testée par forage sur une longueur de 2 kilomètres. La zone minéralisée de Rohault est caractérisée par des veines et veinules de quartz-carbonate qui recoupent des laves mafiques et des intrusions. L’indice principal contient environ 15 % de pyrite et 5 % de chalcopyrite et présente plusieurs intersections historiques intéressantes : 108,71 g/t Au, 16,85 g/t Ag et 1,4 % Cu sur 0,6 mètre à une profondeur de 44,95 mètres (sondage H-560) et 6,32 g/t Au et 0,37 % Cu sur 3,6 mètres (incluant 34,5 g/t Au et 0,99 % Cu sur 0,6 mètre) à une profondeur de 79,2 mètres (sondage H-518).1

Norhart

L’indice aurifère Norhart est situé à environ 1 kilomètre au nord de l’ancienne mine Joe Mann. La minéralisation aurifère présente des caractéristiques similaires à celle de Joe Mann. Elle se compose de cinq structures de veines de quartz parallèles, séparées de 50 à 150 mètres sur une longueur d’environ 500 mètres. La minéralisation aurifère se trouve dans des veines de quartz qui recoupent des dykes felsiques granulaires ou des basaltes fortement altérés. 

Les intersections historiques significatives des forages dans le secteur de Norhart comprennent : 65,85 g/t Au, 5,9 g/t Ag sur 6,34 mètres à une profondeur de 207,46 mètres (H-04-579); 160,50 g/t Au, 9,8 g/t Ag sur 0,85 mètre à une profondeur de 235,0 mètres (H-04-582); 81 g/t Au, 1,4 g/t Ag sur 1,2 mètre à une profondeur de 234,8 mètres (H-04-580); 24,65 g/t Au, 17,48 g/t Ag, 0,79 % Cu sur 1,92 mètre à une profondeur de 256,62 mètres (H-04-578); 99,64 g/t Au, 11,8 g/t Ag et 0,12 % Cu sur 0,3 mètre à une profondeur de 283,85 mètres (H-569); 10,04 g/t Au, 16,3 g/t Ag et 0,11 % Cu sur 1,2 mètre à une profondeur de 521,2 mètres (H-535 EXT); 57,65 g/t Au sur 0,40 mètre à une profondeur de 264,0 mètres (H-550).1,3

Currie-Mills

L’indice aurifère de Currie Mills (Lac James) est situé à 3 kilomètres à l’est-nord-est de l’ancienne mine Joe Mann. Le système minéralisé est parallèle à Joe Mann et contient une petite ressource historique près de la surface (non conforme au Règlement 43-101). La minéralisation consiste en deux lentilles (nord et sud) de chalcopyrite, pyrite, pyrrhotite et arsénopyrite disséminées dans des veines de quartz-carbonate centimétriques à décimétriques avec localement quelques points d’or libre dans des gabbros grossiers non magnétiques altérés et cisaillés. Une intersection de forage historique significative de 3,9 /t Au sur 6,9 mètres à une profondeur de 61 mètres (VM87-07) est localisé à 150 mètres à l’est de la ressource historique. 1,4

Lac Meston

L’indice aurifère du Lac Meston est situé à 4,8 kilomètres au sud-ouest de l’ancienne mine Joe Mann. La minéralisation se trouve dans une intrusion de tonalite. Une rampe souterraine de 305 mètres a été construite en 1974 mais n’a pas permis d’accéder à la zone minéralisée. Les intersections historiques significatives des sondages comprennent : 18,49 g/t Au sur 3,61 mètres (M-81-09), 34,21 g/t Au sur 1,55 mètre (A-12) et 6,92 g/t Au sur 6,10 mètres (A-14), lesquels se situent tous à moins de 100 mètres de profondeur.1,5,6 

Adnor

La zone minéralisée Adnor, située à 3 kilomètres à l’ouest de Joe Mann, se compose d’un certain nombre de veines subparallèles est-ouest dans une séquence de coulées basaltiques massives coussinées injectées par une variété de petits dykes felsiques. Une importante campagne de forage a été menée au début des années 1950 pour définir la zone minéralisée. L’intersection de forage la plus élevée a titré 2 297 g/t Au sur 0,30 mètre (A-10). Un programme de forage ultérieur, au début des années 1970, a donné les résultats significatifs suivants : 14,40 g/t Au sur 0,3 mètre (N-7-2); 6,86 g/t Au sur 0,6 mètre (N-6); et 4,80 g/t Au sur 1,5 mètre (N-7). Le point saillant du programme de forage ultérieur de la fin des années 1980 comprend 11,04 g/t sur 3,05 mètres (H-380).1,7

Noranda – La Dauversière

Cet indice minéral est situé à environ 3,5 kilomètres à l’est de Joe Mann. La minéralisation aurifère se trouve dans des veines de carbonate de quartz avec de la pyrrhotite-pyrite et de la chalcopyrite à l’intérieur d’un gabbro cisaillé et altéré. Un certain nombre de forages au diamant ont été réalisés par plusieurs sociétés avant la fin des années 1990 et les résultats les plus significatifs sont les suivants :  8,16 g/t Au, 2,4 g/t Ag et 0,16 % Cu sur 0,55 mètre (H-223); et 12,3 g/t Au sur 1,02 mètre (VM-89-26).1

Montgomery 

Cet indice minéral est situé à environ 2 kilomètres à l’ouest de Joe Mann. La minéralisation aurifère se trouve dans des veines de quartz contenant des quantités variables de pyrite, de scheelite, de chalcopyrite et localement de l’or visible dans une structure cisaillée couvrant une longueur de 475 mètres et jusqu’à 8 mètres de largeur. Les intersections historiques significatives comprennent : 4,41 g/t Au sur 0,27 mètre (M-7); 106,10 g/t Au (tranchée no.1 – échantillon de rainure); 13,56 g/t Au (tranchée no.2 – échantillon de rainure); et 199,66 g/t Au (tranchée no.4 – échantillon de rainure).1

Wright Hargreaves

Cet indice minéral (également connu sous le nom de « Fancamp ») est situé à 500 mètres au sud-ouest de l’indice Adnor. La minéralisation aurifère est erratique et associée à des veines et veinules de quartz-carbonate+/tourmaline de moins d’un mètre avec de la pyrite aurifère dans des basaltes massifs et coussinés et des gabbros-sills magnétiques co-magmatiques. Les résultats des tranchées historiques comprennent 9,88 g/t Au sur 1,0 mètre et 6,05 g/t Au sur 1,0 mètre. La seule valeur signficative du dernier programme de forage (années 1980) est de 4,50 g/t sur 0,60 mètre (87-1).1

Lac Antoine

Située près de la limite sud-ouest de la propriété, la minéralisation aurifère du Lac Antoine est associée à des veines de quartz-carbonate orientées nord-est contenant jusqu’à 15 % de pyrite et un peu de chalcopyrite dans des basaltes en coussins. Les travaux historiques ne rapportent que des teneurs élevées en or (10 à +30 g/t Au) provenant d’échantillons choisis.1

Bloc Sud

Située près de la bordure sud-ouest de la propriété, la minéralisation aurifère du Bloc Sud se compose de veines de quartz noir (+/- sulfures) dans un schiste à chlorite-séricite-ankérite d’épaisseur décamétrique au contact d’un dyke de basalte-tonalite. Une intersection de 1,96 g/t Au sur 6,25 mètres, incluant 6,98 g/t Au sur 1,35 mètre (H-507), a été rapportée lors d’une campagne de forage limitée.1

Personne qualifiée

Sylvain Lépine, M.Sc., P.Geo., vice-président, exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information scientifique et technique contenue dans ce communiqué de presse.

Figure 1. Propriété Joe Mann – Carte de la propriété et principaux indices aurifères

Figure 2. Région de Chibougamau Sud – Carte de la propriété

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand.1 La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or.2 Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v.107,pp.963–989- Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and ShearZone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc et al. (camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).
  2. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. Le rapport technique a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultants pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  3. GM 62760: Ressources Meston Inc. Forage Printemps et Automne 2024, Propriété Joe Mann, Secteurs Norhart et Rohault, par Denis McNicholes, géo., daté du 8 avril 2005.
  4. GM 49329 : Cambior Inc. Rapport de la Campagne de Forages Hiver 1989, Propriété Currie-Mills par Pierre Ouelette daté du 11 avril 1989.
  5. GM 29950: Ayarhar Mining Corp. daté du 10 décembre 1973 par S.V. Burr (drill holes, A series).
  6. GM 38101: Ressources Meston Inc. Forage Hiver 1981 Meston-Gamache par Paul Gagné daté de mai 1981 (drill holes, M series).
  7. GM 49692: Drill logs. Mine Meston 1989.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le moment et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper annonce la clôture du placement de droits

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Ne pas distribuer aux agences de presse des États-Unis ni diffuser aux États-Unis.

Toronto, Ontario 2 janvier 2024 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer que, le 29 décembre 2023, elle a procédé à la clôture du placement de droits annoncé précédemment (le « placement de droits ») auprès des porteurs d’actions ordinaires du capital de la Société (les « actions ordinaires ») à la fermeture des bureaux (heure de Toronto) le 28 novembre 2023. Le placement de droits a expiré à 17h00 (heure de Toronto) le 22 décembre 2023 (la « date d’expiration »). La Société a émis 33 000 000 d’actions ordinaires au prix de souscription de 0,12 $ par action ordinaire pour un produit brut total de 3 960 000 $. Le produit net du placement de droits sera utilisé pour les activités d’exploration et de développement, le fonds de roulement et aux fins générales de l’entreprise. 

La Société a émis un total de 11 463 135 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription de base et 3 440 126 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription supplémentaire. Ocean Partners UK Limited (« Ocean Partners »), ainsi que sa société affiliée, Ocean Partners USA Inc., ont acquis un total de 6 472 931 actions ordinaires en vertu de leur privilège de souscription de base et aucune action ordinaire en vertu de leur privilège de souscription supplémentaire. Les fonds gérés par Equinox Partners Investment Management, LLC (« Equinox » et conjointement avec Ocean Partners, les « garants ») ont acquis un total de 3 202 719 actions ordinaires en vertu de leur privilège de souscription de base et un total de 3 331 018 actions ordinaires en vertu de leur privilège de souscription supplémentaire au lieu des actions ordinaires disponibles pour un certain fonds géré par Equinox en vertu de leur privilège de souscription de base. Les garants ont souscrit collectivement 18 096 739 actions ordinaires supplémentaires en vertu de leurs conventions d’engagement de souscription, chaque garant achetant 50 % de ces actions ordinaires.

À la connaissance de la Société, après avoir mené un examen raisonnable, aucune personne qui n’était pas un initié de Doré Copper avant le placement dans le cadre du placement de droits n’est devenue un initié à la suite du placement dans le cadre du placement de droits. À la connaissance de la Société, après avoir mené un examen raisonnable, les administrateurs, dirigeants et autres initiés de la Société avant le placement dans le cadre du placement de droits, qui comprennent les garants, en tant que groupe, ont acquis 10 110 832 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription de base et 3 331 018 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription supplémentaire pour un total de 13 441 850 actions ordinaires acquises dans le cadre du placement de droits, ce qui représente un produit de souscription total de 1 613 022 $. 

D’autres personnes, en tant que groupe, ont acquis 1 352 303 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription de base et 109 108 actions ordinaires en vertu du privilège de souscription supplémentaire pour un total de 1 461 411 actions ordinaires acquises dans le cadre du placement de droits, ce qui représente un produit de souscription total de 175 369,32 $.

À la date de clôture du placement de droits, 130 874 099 actions ordinaires étaient émises et en circulation.

Aucun frais ou commission n’a été payé en rapport avec la sollicitation de l’exercice des droits dans le cadre du placement de droits. 

La participation au placement de droits par certaines « parties liées » de la Société, à savoir les administrateurs, les hauts dirigeants et les personnes qui détiennent la propriété véritable ou le contrôle ou qui exercent une emprise, directement ou indirectement, sur plus de 10 % des actions ordinaires émises et en circulation, constitue une « opération entre parties liées » en vertu du Règlement 61-101 sur la protection des porteurs minoritaires de titres lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Le placement de droits n’est pas soumis aux règles relatives aux opérations avec des parties liées en vertu du Règlement 61-101 en raison d’une dispense prescrite relative aux placements de droits. 

Ni les droits offerts dans le cadre du placement de droits ni les actions ordinaires n’ont été, ni ne seront, inscrits en vertu de la United States Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, et ne peuvent être exercés, offerts ou vendus, le cas échéant, aux États-Unis en l’absence d’une inscription ou d’une dispense applicable aux exigences d’inscription. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat des titres de la Société. Il n’y aura pas d’offre ou de vente de ces titres dans une juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant l’inscription ou la qualification de ces titres en vertu des lois d’une telle juridiction. 

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre à », « potentiel », « projeter », « cibler », « calendrier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant les bénéfices anticipés du placement de droits, l’utilisation prévue du produit du placement de droits, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le calendrier et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les opérations et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables, sont sujettes à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, l’incapacité de la Société à réaliser les bénéfices escomptés du placement de droits, les dépenses d’exploitation de la Société pour la période de 12 mois suivant la date d’expiration, les résultats réels des travaux d’exploration, les modifications des paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être affinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité de capitaux et de financements à des conditions acceptables, le contexte général de l’économie, du marché ou des affaires, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les autorisations réglementaires requises, les urgences sanitaires, les pandémies et les autres risques d’exploration ou autres risques présentés en détail dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les actions, événements ou résultats réels à différer de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui amènent ces actions, événements ou résultats à différer sensiblement de ceux anticipés. Il n’y a aucune garantie que ces énoncés s’avèrent exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper annonce un placement de droits

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Ne pas distribuer aux agences de presse des États-Unis ni diffuser aux États-Unis.

Toronto, Ontario 21 novembre 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer qu’elle procède actuellement à un placement de droits (le « placement de droits ») auprès des porteurs d’actions ordinaires du capital de la Société (« actions ordinaires ») afin de lever un produit brut global d’environ 3 960 000 $. Le produit net du placement de droits sera utilisé pour les activités d’exploration et de développement, le fonds de roulement et aux fins générales de l’entreprise.

Selon les modalités du placement de droits, les porteurs d’actions ordinaires à la fermeture des bureaux (heure de Toronto) le 28novembre 2023 (la « date de clôture des registres ») recevront 0,337167854796804d’un droit transférable (chaque droit entier, un « droit ») pour chaque action ordinaire détenue à la date de clôture des registres. Toutes les fractions de droits seront arrondies au nombre entier de droits le plus proche, sans qu’aucune compensation supplémentaire ne soit versée à ce titre. Chaque droit permettra à son porteur de souscrire une action ordinaire (le « privilège de souscription de base ») au prix de souscription de 0,12$ par action ordinaire (le « prix de souscription »). Le prix de souscription représente un escompte de 25% par rapport au dernier cours de clôture des actions ordinaires à la Bourse de croissance TSX avant l’annonce du placement de droits. Conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables, et dans la mesure où d’autres porteurs de droits n’exercent pas tous leurs droits en vertu du privilège de souscription de base, chaque porteur de droits qui exerce pleinement son privilège de souscription de base aura également le droit de souscrire des actions ordinaires supplémentaires au prorata au prix de souscription conformément à la manière prescrite par les lois sur les valeurs mobilières et tel que décrit plus en détail dans la notice de placement de droits (telle que définie ci-dessous). La Société anticipe que le placement de droits expirera à 17h00 (heure de Toronto) (l’ « heure d’expiration ») le 22 décembre 2023 (la « date d’expiration »). Tout droit non exercé au plus tard à l’heure d’expiration à la date d’expiration sera annulé et n’aura aucune valeur.

Les droits seront inscrits à la Bourse de croissance TSX sous le symbole « DCMC.RT » à compter du 27 novembre 2023 et seront négociés jusqu’à 12h00 (heure de Toronto) à la date d’expiration.

La réalisation du placement de droits est sujette à la satisfaction de certaines conditions, y compris, mais sans s’y limiter, l’obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX. 

Dans le cadre du placement de droits, la Société a conclu une convention d’engagement de souscription (chacune, une « convention d’engagement de souscription ») avec Ocean Partners UK Limited (« Ocean Partners ») et Equinox Partners Investment Management, LLC (ensemble avec Ocean Partners, les « garants »), en vertu de laquelle les garants ont chacun accepté, sous réserve de certaines modalités, d’exercer leur privilège de souscription de base à l’égard de tous les droits qu’ils détiennent, et, en plus de ceux-ci, d’acquérir toute action ordinaire supplémentaire disponible résultante de tout droit non exercé dans le cadre du placement de droits (chacun, un « engagement de souscription »), chaque garant achetant 50 % de ces actions ordinaires, de sorte que la Société sera, sous réserve des modalités des conventions d’engagement de souscription, assurée d’émettre 33 000 000d’actions ordinaires dans le cadre du placement de droits pour un produit brut global pour la Société d’environ 3 960 000 $.

Chacun des garants est une « partie liée » de la Société en vertu du Règlement 61-101 – Mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (« Règlement 61-101 ») puisque chacun d’entre eux détient la propriété véritable ou le contrôle ou exerce une emprise, directement ou indirectement, sur plus de 10 % des actions ordinaires émises et en circulation. Le placement de droits n’est pas sujet aux règles relatives aux opérations entre apparentés en vertu du Règlement 61-101 sur la base d’une dispense prescrite relative aux placements de droits.

De plus amples détails sur le placement de droits, y compris les conditions d’admissibilité des actionnaires et les procédures à suivre par les actionnaires pour souscrire des actions ordinaires, seront inclus dans une notice de placement de droits (la « notice de placement de droits »), un avis de placement de droits (l’« avis de placement de droits »), un avis aux porteurs inadmissibles (l’« avis aux porteurs inadmissibles ») et les conventions d’engagement de souscription qui seront disponibles sous le profil d’émetteur de la Société sur SEDAR+ au www.sedarplus.ca. Une copie de l’avis de placement de droits, un avis d’inscription directe des droits (« avis d’inscription directe des droits ») et un formulaire de souscription (« formulaire de souscription ») devraient être envoyés par la poste à chaque actionnaire inscrit de la Société résidant dans les territoires admissibles (tels que définis ci-dessous) à la date de clôture des registres. Les actionnaires inscrits qui souhaitent exercer leurs droits doivent envoyer l’avis d’inscription directe des droits, accompagné du formulaire de souscription dûment rempli et des fonds nécessaires, à l’agent de souscription, Computershare Investor Services Inc. au plus tard à l’heure d’expiration. Les actionnaires qui détiennent leurs actions ordinaires par le biais d’un intermédiaire, tels qu’une banque, une société de fiducie, ou un courtier en valeurs mobilières, recevront des documents et des instructions de la part de leur intermédiaire. 

Le placement de droits sera effectué uniquement dans les provinces et territoires du Canada (les « territoires admissibles »). Par conséquent, et sous réserve des dispositions détaillées de la notice de placement de droits, les droits ne seront pas livrés et ne pourront pas être exercés par des personnes résidant en dehors des territoires admissibles, à moins que ces porteurs soient en mesure d’établir que la transaction est dispensée en vertu des lois en vigueur. En revanche, ces droits peuvent être vendus en leur nom. Si vous êtes un porteur d’actions ordinaires et que vous habitez à l’extérieur du Canada, veuillez consulter l’avis de placement de droits, la notice de placement de droits et l’avis aux porteurs inadmissibles afin de déterminer votre admissibilité et les exigences en matière de processus et de délais pour recevoir et exercer vos droits. La Société demande à tout porteur inadmissible souhaitant exercer ses droits de contacter la Société dans les plus brefs délais. 

Ni les droits offerts ni les actions ordinaires n’ont été ou ne seront inscrits en vertu de la United States Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, et ne peuvent être exercés, offerts ou vendus, le cas échéant, aux États-Unis en l’absence d’une inscription ou d’une dispense applicable aux exigences d’inscription. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat des titres de la Société. Il n’y aura pas d’offre ou de vente de ces titres dans une juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant l’inscription ou la qualification de ces titres en vertu des lois d’une telle juridiction. 

Afin de garantir que la Société puisse faire face à ses obligations à court terme avant la clôture du placement de droits, la Société a conclu une entente de prêt-relais avec Ocean Partners, en vertu de laquelle Ocean Partners a accepté de fournir un prêt à court terme non garanti à la Société d’un montant de 250 000 $CA et portant intérêt à un taux de 15 % par année (le « prêt-relais »). Le prêt-relais constitue une « opération entre apparentés » aux fins du Règlement 61-101, car Ocean Partners est une « partie liée » de la Société. La Société est exemptée de l’obligation d’obtenir une évaluation formelle ou l’approbation des actionnaires minoritaires dans le cadre du prêt-relais, conformément aux articles 5.5(a) et 5.7(1)(a), respectivement, du Règlement 61-101, étant donné que la juste valeur marchande du prêt-relais ne dépasse pas 25 % de la capitalisation boursière de la Société, telle que calculée conformément au Règlement 61-101.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and ShearZone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre à », « potentiel », « projeter », « cibler », « calendrier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant les modalités du placement de droits, la réalisation du placement de droits, les engagements de souscription, les bénéfices anticipés du placement de droits, le produit net qui sera disponible à la réalisation du placement de droits, l’utilisation prévue du produit du placement de droits, le calendrier et la capacité de la Société à clôturer le placement de droits, le calendrier et la capacité de la Société à recevoir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de droits par la Bourse de croissance TSX, la capacité de la Société à atteindre son objectif de production, le début, le calendrier et l’achèvement d’une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les opérations et les perspectives de la Société et de ses propriétés sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables, sont sujettes à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, l’incapacité de la Société à réaliser le placement de droits, la résiliation des conventions d’engagement de souscription, l’incapacité de la Société à obtenir les bénéfices escomptés du placement de droits, l’incapacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires à la réalisation du placement de droits à des conditions acceptables pour la Société, les coûts estimés du placement de droits et le produit net qui sera disponible à la réalisation du placement de droits, les frais d’exploitation de la Société pour la période de 12 mois suivant la date d’expiration, les résultats réels des travaux d’exploration, les modifications des paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être affinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité de capitaux et de financements à des conditions acceptables, le contexte général de l’économie, du marché ou des affaires, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les autorisations réglementaires requises, les urgences sanitaires, les pandémies et les autres risques d’exploration ou autres risques présentés en détail dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les actions, événements ou résultats réels à différer de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui amènent ces actions, événements ou résultats à différer sensiblement de ceux anticipés. Il n’y a aucune garantie que ces énoncés s’avèrent exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper annonce d’excellentes teneurs de concentrés et récupérations avec de faibles concentrations d’éléments d’impureté lors des essais de flottation sur son projet Corner Bay

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 30 octobre 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer les résultats positifs des essais de flottation sur son projet phare Corner Bay, un projet à haute teneur en cuivre et en or situé à environ 55 kilomètres par route de l’usine Copper Rand de la Société, près de Chibougamau, au Québec. Ce programme d’essais métallurgiques fait partie des travaux destinés à soutenir l’achèvement d’une étude de faisabilité pour la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile. 

Points saillants des essais de flottation en circuit fermé

  • Excellentes récupérations de cuivre de 98,2 % et 96,8 % provenant d’un échantillon composite représentatif
  • Concentrés de cuivre de haute qualité avec des teneurs de 27,0 % et 29,6 %

Ces résultats représentent une amélioration par rapport aux chiffres contenus dans l’évaluation économique préliminaire (« EEP ») de mai 2022, où les récupérations de cuivre par flottation étaient de 96,7 % et la teneur du concentré de cuivre était de 23,7 %. Tous les essais métallurgiques réalisés à ce jour confirment l’efficacité de l’utilisation de la technologie de tri du minerai pour améliorer la teneur d’alimentation de l’usine et réduire le tonnage d’alimentation de l’usine, ce qui permet d’obtenir un concentré de cuivre commercialisable de haute qualité.

Ernest Mast, président et chef de la direction, a déclaré : « Ces résultats d’essais de flottation valident la minéralogie favorable du gîte Corner Bay pour une technologie de tri de minerai à haute performance et une flottation conventionnelle afin de produire un concentré de cuivre de haute qualité contenant de faibles niveaux de métaux délétères. Ces chiffres démontrent la robustesse du schéma de l’usine de traitement qui sera utilisé dans l’étude de faisabilité. » 

Sommaire du programme d’essais métallurgiques

Base Metallurgical Laboratories, situé à Kamloops, en Colombie-Britannique, a été chargé d’effectuer des essais de développement métallurgique et de flottation en circuit fermé à l’appui de l’étude de faisabilité du gîte Corner Bay. 

Un total de 34 sondages au diamant a été utilisé pour créer un échantillon composite spatialement distribué (le composite « CBSP ») qui a recoupé des zones minéralisées en cuivre dans l’estimation des ressources minérales de Corner Bay. Les carottes sélectionnées représentaient différents types de roches : sulfures semi-massifs et massifs, veines de quartz, dyke de diorite et anorthosite fraîche et altérée. La carotte de forage a été échantillonnée en sciant la carotte NQ en un quart. 

Le composite CBSP a d’abord été compilé en un échantillon de 202 kilogrammes avec une teneur de 2,20 % Cu. Le composite CBSP a ensuite été traité par la trieuse de minerai Steinert et mélangé avec 26 % de matériau minéralisé contourné en sousverse et non trié pour représenter un produit de matériau minéralisé préconcentré trié de façon globale. Le composite CBSP a donné un échantillon de 123 kilogrammes avec une teneur de 3,31 % Cu.

L’échantillon composite a été évalué par des essais en circuit fermé pour déterminer la performance métallurgique de la flottation. L’échantillon a été préparé à une taille de broyage nominale de 140 microns K80 dans les essais de dégrossissage, puis traité selon une taille de rebroyage d’environ 37 microns K80 dans les essais de cellules de nettoyage. 

L’échantillon a présenté des résultats cohérents tout au long des essais, avec d’excellentes performances pour les méthodes de traitement de flottation conventionnelles et les réactifs. Deux essais en circuit fermé ont été réalisés avec des temps de rétention variables afin de déterminer la teneur du concentré par rapport à la récupération. Les essais ont produit des teneurs de concentré de 27,0 % Cu et 29,6 % Cu et des récupérations de 98,2 % et 96,8 %, respectivement (voir le tableau 1). 

Des quantités minimes d’éléments délétères (par exemple, l’arsenic, l’antimoine, le bismuth, le cadmium, etc.) étaient présentes dans le concentré, ce qui témoigne de la nature « propre » du concentré (voir le tableau 2). Ces résultats ont montré la haute qualité commerciale du concentré en termes de possibilité de commercialisation et de conditions de paiement des fonderies.

Tableau 1. Résultats des essais métallurgiques

Composite / EssaisAlimentation des essais en circuit ferméConcentré Récupération
CBSP (matériel minéralisé trié)Cu %Au g/tAg g/tCu %Au g/tAg g/tCu %Au %Ag %
Essai 1 en circuit fermé3.310.30927.01.826898.272.186.4
Essai 2 en circuit fermé3.280.551029.63.247296.862.676.9

Tableau 2. Contenu en éléments d’impureté du concentré de cuivre

Composite / EssaisÉléments d’impureté (ppm)1
CBSP (matériel minéralisé trié)Arsenic (As)Antimony (Sb)Bismuth (Bi)Cadmium (Cd)Lead (Pb)Mercury (Hg)Zinc (Zn)
Essai 1 en circuit fermé2234101021735
Essai 2 en circuit fermé103310881777
1. Toutes les analyses sont exprimées en parties par million (ppm).

Divulgation technique

Tous les essais métallurgiques mentionnés dans le présent communiqué de presse ont été effectués par Base Metallurgical Laboratories Ltd. (« BML »), basée à Kamloops en Colombie-Britannique, au Canada.

Dans le cadre du programme d’assurance et de contrôle de la qualité (AQ/CQ), BML a inséré dans la chaîne d’échantillonnage des matériaux standard certifiés commerciaux et des blancs représentant 10 % des échantillons.

Personne qualifiée

Ernest Mast, ing., président et chef de la direction de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information scientifique et technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and ShearZone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 Mlb d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile et la réalisation d’une étude de faisabilité. 

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper rapporte des résultats de forage – intersection à faible profondeur d’une minéralisation titrant 4,4 g/t Au sur 9,8 mètres à Gwillim

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 17 octobre 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) annonce les résultats d’analyse de sa campagne de forage de 1 557 mètres qui a été complétée en juillet 2023 sur les propriétés de Gwillim et Jaculet, les deux étant localisées près de Chibougamau, Québec. 

Ernest Mast, président et CEO de Doré Copper a commenté, “Notre campagne de forage estival à Gwillim a montré le potentiel de la zone Signal qui est une autre structure minéralisée localisée au nord de la zone KOD. Le modèle géologique à Gwillim continue à être développé et d’autres travaux seront faits afin de tester ces zones à haute teneur en or et trouver d’autres structures minéralisées aurifères.’’ 

Gwillim

En juillet 2023, Doré Copper a complété trois forages totalisant 957 mètres linéaires à Gwillim. Le forage KOD-22-05 a été prolongé de 90 mètres dans le but de tester la Zone C à l’intérieur de la Zone KOD. Les deux autres forages (KOD-23-06 et 07) ont quant à eux testé une anomalie géophysique (levé héliporté VTEMTM fait en janvier 2023), localisée immédiatement à l’ouest de la zone KOD. 

Le forage KOD-22-05E a intercepté la Zone C de KOD de 633 à 654 mètres avec plusieurs valeurs anomales en or à l’intérieur de zones décimétriques contenant des quantités variables de pyrite, pyrrhotite et chalcopyrite.

Le forage KOD-23-06 a intercepté un intervalle de 1,7 mètre (interprété comme étant la Zone A de KOD) contenant des stringers de chalcopyrite et sphalérite encaissés à l’intérieur d’une unité basaltique fortement chloritisée. Aucune teneur en or significative n’est reportée. 

Le forage KOD-23-07 a recoupé la Zone Signal à 15,5 mètres de profondeur, le long du trou, qui a rapporté 4,4 g/t Au sur 9,8 mètres, incluant 16,51 g/t Au sur 2,3 mètres. Cette zone se caractérise par des bandes décimétriques de pyrrhotite et pyrite massives contenant des traces de chalcopyrite. Le résultat d’un levé géophysique électromagnétique fait à l’intérieur de ce forage montre une anomalie de type “ off-hole’’ qui est localisée à environ 100 mètres en bas et à l’ouest de cet intervalle aurifère. L’enveloppe de la Zone KOD (Zones A, B1, B2 et C) a été intercepté à l’intérieur du forage KOD-23-07 de 358,5 à 462,3 mètres avec plusieurs intervalles contenant de la pyrite, pyrrhotite et chalcopyrite à l’intérieur des bordures de coussins, ce qui est typique de la Zone KOD. Aucune teneur en or significative n’est reportée à l’intérieur de la zone KOD.

La Zone Signal a été historiquement tracée sur une longueur de 600 mètres et est localisée à environ 200 mètres au nord de la Zone C de KOD. À la fin des années 1980, 27 forages pour un total de 2 357 mètres linéaires ont testé la Zone Signal. De plus, plusieurs forages qui ont été forés à partir des infrastructures souterraines ont aussi intercepté, à la fois la Zone Signal et la Zone KOD. Les meilleures intersections historiques aurifères obtenues à partir des forages de surface (voir référence 3) inclus : 7,1 g/t Au sur 2,6 mètres (SZ-87-6), 34,96 g/t Au sur 1,37 mètre (SZ-87-10) et 22,9 g/t Au sur 1,2 mètre (GL-41). Le forage KOD-21-02, qui a été fait par Doré Copper, a aussi intercepté la Zone Signal rapportant une teneur de 3,33 g/t Au sur 13,3 mètres à une profondeur de 13,3 mètres le long du trou de forage. Une compilation des travaux historiques est présentement en cours.

Le système minéralisé de KOD demeure ouvert vers l’est et en dessous de 600 mètres. La Zone Signal, pour sa part, demeure ouverte en dessous de 230 mètres.

La propriété Gwillim est l’objet d’une coentreprise à participation égale (50/50) entre Doré Copper et Argonaut Gold Inc. (par l’entremise de sa filiale en propriété exclusive Prodigy Gold Inc.), Doré Copper en étant l’exploitant.

Jaculet

Doré Copper a complété un forage d’une longueur de 600 mètres en juillet 2023 sur la propriété Jaculet. Ce dernier avait pour but de tester l’extension ouest de la Zone 1, à approximativement 100 mètres à l’ouest des zones historiquement minées dans un secteur qui contient deux intersections historiques localisées à environ 400 mètres verticaux. Les deux forages historiques de surface faits en 1956 par la compagnie Chibougamau Jaculet Mines Ltd. avaient intercepté 4,55% Cu et 0,86 g/t Au sur 6,7 mètres et 4.25% Cu et 0,59 g/t Au sur 6,4 mètres (se référer au communiqué du 3 mai 2023).

Le forage JA-23-01 a rapporté 2.29% Cu et 0,36 g/t Au sur 1,5 mètres, à l’intérieur d’une veine centimétrique contenant essentiellement de la chalcopyrite, à 438 mètres de profondeur le long du forage (Zone 1 de Jaculet). Cette zone est interprétée comme étant la périphérie du ‘’ore shoot’’ principal de la Zone 1 à Jaculet. Le dépôt demeure ouvert en dessous de 400 mètres.  

Forage et contrôle de la qualité

La Société requiert les services de Miikan Drilling comme entrepreneur en forage. Miikan est une coentreprise entre Forages Chibougamau ltée, la communauté des Premières Nations d’Oujé-Bougoumou et la communauté des Premières Nations de Mistissini, toutes deux située dans le territoire d’Eeyou Istchee.

La préparation des échantillons (demi-carottes) a été effectuée par ALS Canada Ltd. (« ALS ») à Val-d’Or, Québec, et l’essai pyroanalyse et l’analyse ICP ont été effectués à ALS à Vancouver, C.-B. Les échantillons ont été pesés, séchés, concassés à 75% passant 2 mm, fractionnés à 250 g, et pulvérisés à 85% passant 75 microns. Les échantillons sont analysés par pyroanalyse pour l’or (Au) (50 g) et la finition ICP-MS par fusion au peroxyde de sodium pour 34 éléments. Les échantillons titrants >10,0 g/t Au sont ré-analysés par gravimétrie avec une charge de 50 grammes. Si de l’or visible est observé dans l’échantillon, l’analyse est réalisée par criblage métallique : l’échantillon entier est concassé, une portion de 1 kg est pulvérisée et criblée à 106 µm et analysée par pyroanalyse de 50 g avec finition gravimétrique.

Le QA/QC est effectué à l’interne par les géologues de Doré Copper, sous la supervision du vice-président à l’exploration. Les échantillons de contrôle (blancs et standards – 4 % du total des échantillons avec 2 % de duplicata de carottes prélevés sur des demi-carottes fendues) qui ont été insérés dans les lots d’échantillons sont vérifiés par rapport à leurs valeurs certifiées et sont considérés comme réussis s’ils se situent à moins de trois écarts-types de la valeur certifiée. Les duplicatas sont évalués les uns par rapport aux autres afin de déterminer la distribution de la minéralisation (pépite). Si les échantillons de contrôle présentent des écarts importants, nous demandons que le lot entier soit à nouveau analysé.

Sylvain Lépine. géo, M. Sc., MBA, vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

Tableau 1. Principaux résultats d’analyse du programme de forage de 2023

ForageDe (m)À (m)Épaisseur1 (m)Au (g/t)Ag (g/t)Cu (%)Zone
Gwillim
KOD-23-05EPas d’intersection minéralisée significative.  KOD Zone C
KOD-23-0612,4012,800,401,511,40
Signal

148,00148,700,701,454,10
Inconnue

278,30280,001,700,383,700,14KOD Zone A
including278,75279,130,381,194,900,30
KOD-23-0715,0024,809,804,412,11
Signal
including15,0017,302,3016,515,34
including15,9016,901,0036.1011,20
 133,50135,001,501,241,90
Inconnue
226,50228,001,501,2314,00
Inconnue
Jaculet
JA-23-01426,70427,100,400,194,901,10Inconnue
438,00439,501,500,368,432,29Zone 1
445,70446,200,500,346,501,21Inconnue
  1. L’épaisseur vraie des structures recoupées est estimée à approximativement 60-80 % de la longueur dans l’axe de forage pour Gwillim et approximativement 75-90% de la longueur dans l’axe de forage pour Jaculet.
Figure 1. Gwillim Property – Plan View of 2023 Drill Program

Figure 1. Propriété Gwillim – Vue en plan de la campagne de forages 2023

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 
  3. Rapport intitulé “Report on Diamond Drilling Signal Zone, Gwillim Lake Property, McKenzie Township, Quebec” date de janvier 1988, préparé par Jerry Zuiderveen, géologue pour Flanagan McAdam & Company.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 Mlb d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile et la réalisation d’une étude de faisabilité. 

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper fait une mise à jour des activités sur ses projets 

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario 1 août 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) fait une mise à jour des activités sur ses projets situés près de Chibougamau, au Québec. 

Activités d’exploration 

Au cours du T2 2023, l’équipe géologique de Doré Copper s’est concentrée sur la compilation et l’interprétation de données pour les projets Gwillim et Jaculet. Un programme de forage de 1 557 mètres a été réalisé en juillet 2023.

Gwillim

Au T4 2022, Doré Copper a réalisé deux sondages (KOD-22-04 et 05) totalisant 1 342 mètres sur la zone KOD dans la partie ouest de la propriété Gwillim, laquelle est l’objet d’une coentreprise à participation égale (50/50) avec Argonaut Gold, par l’entremise de sa filiale en propriété exclusive Prodigy Gold, Doré Copper en étant l’exploitant. 

Doré Copper a publié les résultats du premier sondage le 29 mai 2023. KOD-22-04 a recoupé 9,67 g/t Au sur 5,3 mètres, incluant 19,46 g/t Au sur 2,1 mètres, débutant à une profondeur d’approximativement 580 mètres verticalement, et 11,10 g/t Au sur 3,0 mètres, qui, après révision de l’interprétation précédente, correspondraient à la zone C de la structure minéralisée KOD. 

Il a été établi que le sondage KOD-22-05, situé sur le même site de forage que KOD-22-04 et à approximativement 60 mètres à l’ouest–sud-ouest de la zone C recoupée dans KOD-22-04, avait été arrêté environ 50 mètres avant la zone C et a donc été prolongé dans le programme de forage de juillet (voir ci-dessous). 

En juillet 2023, Doré Copper a réalisé trois sondages totalisant 957 mètres à Gwillim. Le sondage KOD-22-05 a été prolongé de 90 mètres pour vérifier la zone C alors que les deux autres sondages (KOD-23-06 et 07) vérifiaient une anomalie géophysique (levé VTEM™ aéroporté effectué en janvier 2023), immédiatement à l’ouest de la projection en aval-plongée de la minéralisation à haute teneur en or et près de la surface de la zone C. 

Le sondage KOD-22-05E a recoupé la zone C entre 633 et 654 mètres, avec plusieurs grains d’or visibles observés au début de la Zone C et une minéralisation similaire à la zone C de KOD-22-04. Le sondage KOD-23-06 a recoupé des filonnets de chalcopyrite et de sphalérite sur 1,5 mètre. Le sondage KOD-23-07 a recoupé la Zone Signal (à approximativement 250 mètres au nord de la zone C de KOD), caractérisée par plusieurs mètres de pyrite massive, de pyrrhotite et des traces de chalcopyrite, ainsi que les zones A, B et C de KOD. 

Les résultats d’analyse pour les trois sondages sont attendus pour septembre. Le système minéralisé KOD demeure ouvert latéralement vers l’ouest et sous 600 mètres de profondeur. 

Jaculet

Doré Copper a réalisé un sondage de 600 mètres en juillet 2023 pour vérifier le prolongement en aval-plongée de la minéralisation à haute teneur en cuivre recoupée dans deux sondages historiques effectués en surface par Chibougamau Jaculet Mines Ltd en 1956. Les sondages historiques V17 et V17A (fait à l’aide de coin de déviation à partir de V17 et situé à approximativement 50 mètres à l’est) ont recoupé la zone 1 de Jaculet à une profondeur d’approximativement 400 mètres verticalement, titrant respectivement 4,55 % Cu et 0,86 g/t Au sur 6,7 mètres et 4,25 % Cu et 0,59 g/t Au sur 6,4 mètres (voir le communiqué du 3 mai 2023).

Le sondage JA-23-01 a recoupé une zone minéralisée sur 1,5 mètre, principalement de la chalcopyrite en veines centimétriques à 438 mètres de profondeur dans l’axe du sondage (zone 1 de Jaculet), à approximativement 12 mètres sous la localisation interprétée pour les intervalles historiques dans V17 et V17A. Il est maintenant envisagé que la localisation des sondages historiques est erronée. Ceux-ci se situeraient plus à l’est, dans le secteur des chantiers sous terre et la minéralisation recoupée dans le sondage JA-23-01 serait en bordure du principal filon minéralisé. Les résultats d’analyse du sondage JA-23-01 sont attendus.

Essai métallurgique à Corner Bay 

Au cours du T4 2022, un échantillon composite spatialement distribué de carottes de Corner Bay a été préparé en vue de nouveaux essais de tri aux installations de Steinert, au Kentucky (États-Unis), en utilisant un capteur de transmission de rayons X (« TRX ») et un capteur laser. L’échantillon composite d’un poids de 202 kg et d’une teneur de 2,20 % Cu comprenait du matériau des épontes inférieures et supérieures afin d’obtenir une dilution d’exploitation externe de 18 %. Les résultats, publiés le 18 avril 2023, montrent une augmentation de la teneur en cuivre de 77 % (de 2,20 % à 3,93 %) et des taux de récupération du cuivre de l’ordre de 93,5 %, le rejet final représentant 47,5 % de la masse d’alimentation à une teneur de 0,30 % Cu. Les résultats pour l’or, l’argent et le molybdène sont également positifs. Finalement, la teneur en arsenic des deux préconcentrés est de 12 ppm, d’où un concentré final contenant très peu d’arsenic. 

Au cours du T2 2023, les laboratoires Base Metallurgical en Colombie-Britannique ont entrepris le programme d’essai métallurgique.  Au total, quatre échantillons composites spatialement distribués ont été préparés, y compris les échantillons des essais de tri de Steinert. Les essais métallurgiques comprendront l’optimisation de la taille de broyage, le choix des réactifs et les courbes de récupération en fonction de la teneur pour le cuivre. Les taux de récupération pour l’or, l’argent et le molybdène seront également établis, ainsi que les concentrations d’éléments mineurs dans le concentré de cuivre. Le programme comprendra aussi des essais d’épaississement et de filtration.

Les résultats préliminaires des essais métallurgiques montrent que des taux de récupération plus élevés en cellules dégrossisseuses de plus de 95 % de cuivre, avec une faible sensibilité à une taille de broyage entre 100 et 180 microns. Les résultats complets sont attendus au T3 2023.

Évaluation environnementale et sociale 

En juin 2023, Doré Copper a reçu la directive du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) relativement à l’évaluation environnementale et sociale de son projet d’exploitation en étoile. La directive est en faveur du développement de deux mines souterraines (Corner Bay et Devlin), la restauration de l’usine Copper Rand et l’utilisation des installations du parc à résidus existant.  

Activités à l’usine Copper Rand

Au cours 2022, les câbles électriques obsolètes de l’usine Copper Rand ont été enlevés dans le cadre du programme de remise à neuf. Au T2 2023, les câbles ont été dépouillés de leur revêtement en caoutchouc et en aluminium et le cuivre récupéré a été vendu comme déchet de cuivre de premier choix.  

Les sites et les installations du projet de la Société n’ont pas été touchés par les feux de forêt dans le nord du Québec. Tous les feux dans la région de Chibougamau sont présentement sous contrôle. Doré Copper remercie sincèrement toute personne qui œuvre à atténuer les impacts des feux de forêt dans le nord du Québec, assurant ainsi la sécurité de nos employés et de nos communautés. 

Forage et contrôle de la qualité

La Société requiert les services de Miikan Drilling comme entrepreneur en forage. Miikan est une coentreprise entre Forages Chibougamau ltée, la communauté des Premières Nations d’Oujé-Bougoumou et la communauté des Premières Nations de Mistissini, toutes deux situées dans le territoire d’Eeyou Istchee.

La préparation des échantillons (demi-carotte) a été effectuée aux laboratoires d’ASL Canada Ltd (« ASL ») à Val-d’Or, au Québec, alors que les pyroanalyses et les analyses par spectrométrie ICP ont été effectuées chez ASL à Vancouver, en Colombie-Britannique. Les échantillons ont été pesés, séchés, broyés à 75 % passant 2 mm, divisés en 250 g et pulvérisés à 85 % passant 75 microns. Les échantillons ont été testés par pyroanalyse pour l’or (Au) (50 g) et par fusion au peroxyde de sodium ICP-MS pour 34 éléments. Les échantillons ayant une teneur supérieure à 10,0 g/t Au ont été analysés de nouveau avec fini gravimétrique sur des fractions de 50 g. En présence d’or visible, l’échantillon a été soumis à un criblage métallique, où une portion de 1 kg de l’échantillon entièrement broyé est pulvérisée et tamisée à 106 µm, puis analysée par pyroanalyse (50 g) avec fini gravimétrique.

L’AQ/CQ est effectué à l’interne par les géologues de Doré Copper, sous la supervision du vice-président à l’exploration. Les échantillons de contrôle (blancs et standards – 4 % du total des échantillons avec 2 % de duplicata de carottes prélevés sur des demi-carottes fendues) qui ont été insérés dans les lots d’échantillons sont vérifiés par rapport à leurs valeurs certifiées et sont considérés comme réussis s’ils se situent à moins de trois écarts-types de la valeur certifiée. Les duplicata sont évalués les uns par rapport aux autres afin de déterminer la distribution de la minéralisation (pépite). Si les échantillons de contrôle présentent des écarts importants, nous demandons que le lot entier soit à nouveau analysé.

Sylvain Lépine, M. Sc., vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

** Veuillez noter qu’à compter du 1er août, la nouvelle adresse du siège social est 130 King St. W., Suite 1900, Toronto, ON M5X 1E3 **

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 Mlb d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile et la réalisation d’une étude de faisabilité. 

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

Doré Copper annonce la clôture d’un placement privé sans l’entremise d’un courtier de 2,8 m$ en actions ordinaires et en actions accréditives

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Ne pas distribuer aux services de fil de presse des États-Unis ni diffuser aux États-Unis 

Toronto, Ontario 6 juin 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer la clôture de son placement privé sans l’entremise d’un courtier annoncé précédemment (le « placement »), aux termes duquel la Société a vendu un total de : i) 5 760 000 actions ordinaires dans le capital de la Société (les « actions ordinaires offertes ») à un prix de 0,20 $ par action ordinaire offerte, pour un produit brut de 1 152 000 $; ii) 1 900 002 actions ordinaires dans le capital de la Société qui seront admissibles à titre d’« actions accréditives » au sens du paragraphe 66(15) de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et de la section 359.1 de la Loi sur les impôts du Québec (les « actions accréditives traditionnelles ») à un prix de 0,24 $ par action accréditive traditionnelle, pour un produit brut de 456 000,48 $; et iii) 2 875 000 actions ordinaires dans le capital de la Société qui seront admissibles à titre d’« actions accréditives » au sens du paragraphe 66(15) de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et de la section 359.1 de la Loi sur les impôts du Québec (les « actions accréditives de bienfaisance » qui, avec les actions accréditives traditionnelles, forment les « actions accréditives ») à un prix de 0,415 $ par action accréditive de bienfaisance, pour un produit brut de 1 193 125 $, pour un produit brut total à la Société de 2 801 125,48 $.

Canaccord Genuity Corp. et Paradigm Capital Inc. ont agi à titre d’intermédiaires (chacun, un « intermédiaire ») dans le cadre du placement. En contrepartie de leur rôle d’intermédiaire dans le cadre du placement, la Société a versé 21 000 $ en honoraires d’intermédiation en espèces aux intermédiaires, représentant 6 % du produit brut des actions ordinaires offertes et des actions accréditives traditionnelles qui ont été vendues aux souscripteurs présentés par ces parties, et a émis un total de 91 500 bons de souscription non transférables aux Intermédiaires (les « bons de souscription d’intermédiaire ») permettant d’acheter des actions ordinaires dans le capital de la Société (les « actions de bons de souscription d’intermédiaire »), représentant 6 % des actions ordinaires offertes et des actions accréditives traditionnelles qui ont été vendues aux souscripteurs présentés par ces parties, chaque bon de souscription d’intermédiaire pouvant être exercé pour une action de bon de souscription d’intermédiaire à un prix de 0,20 $ par action de bon de souscription d’intermédiaire jusqu’au 5 juin 2025. En plus, la Société a également payé des frais d’approximativement 20 000 $ (plus les taxes applicables) pour une souscription dans le cadre du Placement.

Le produit net de la vente des actions ordinaires offertes sera utilisé pour les activités d’exploration et de développement ainsi que pour le fonds de roulement et dépenses générales de la Société. La Société utilisera un montant égal au produit brut qu’elle aura reçu de la vente des actions accréditives, conformément aux dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), afin d’engager, directement ou indirectement, des dépenses (les « dépenses admissibles ») liées aux projets de la Société au Québec, au plus tard le 31 décembre 2024, lesquelles sont admises comme des « frais d’exploration au Canada » (au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada)), et qui, dans le cas des actions accréditives traditionnelles, se qualifieront à titre de « dépenses minières accréditives » (au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada)), et, dans le cas des actions accréditives de bienfaisance se qualifieront à titre de « dépenses minières accréditives pour éléments critiques » (au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada)) et renoncera à toutes les dépenses admissibles en faveur des souscripteurs des actions accréditives admissibles en date du 31 décembre 2023. De plus, à l’égard des souscripteurs résidents du Québec des actions accréditives qui sont des particuliers admissibles en vertu de la Loi sur les impôts (Québec), les frais d’exploration au Canada pourront également être inclus dans la « base d’exploration relative à certains frais d’exploration au Québec » au sens de l’article 726.4.10 de la Loi sur les impôts (Québec) et à inclure dans la « base d’exploration relative à certaines dépenses minières de surface ou d’exploration pétrolière et gazière au Québec » au sens de l’article 726.4.17.2 de la Loi sur les impôts (Québec).

Mario Stifano, président exécutif du conseil de la Société, Ernest Mast, président, chef de la direction et administrateur de la Société, 1974899 Ontario Ltd (« 1974899 »), une société appartenant entièrement à Gavin Nelson, chef de la direction financière de la Société ainsi que des fonds gérés par Equinox Partners Investment Management, LLC (« Equinox Partners »), un initié de la Société, ont souscrit respectivement 125 000 actions ordinaires offertes, 208 334 actions accréditives traditionnelles, 100 000 actions ordinaires offertes et 500 000 actions ordinaires offertes dans le cadre du placement, aux mêmes conditions que les investisseurs sans lien de dépendance.. De plus, la Société comprend que les fonds gérés par Equinox Partners sont partie d’une entente avec les souscripteurs initiaux des actions accréditives de bienfaisance ou des donataires de celles-ci, en vertu de laquelle les fonds gérés par Equinox Partners ont acheté 2 875 000 actions ordinaires dans le capital de la Société. La participation de MM Stifano et Mast, de 1974899 et de Equinox Partners au placement constitue une « opération avec une partie liée » au sens du Règlement multilatéral 61-101 – Protection des détenteurs de titres minoritaires lors d’opérations particulières (« Règlement 61-101 »). La Société est dispensée de l’obligation d’obtenir une évaluation officielle ou l’approbation des actionnaires minoritaires dans le cadre du placement en vertu des articles 5.5(a) et 5.7(1)(a), respectivement, du Règlement 61-101, car ni la juste valeur marchande des titres émis aux parties liées ni la juste valeur marchande de la contrepartie des titres émis aux parties liées ne dépassent 25 % de la capitalisation boursière de la Société calculée conformément au Règlement 61-101. La Société n’a pas déposé de déclaration de changement important plus de 21 jours avant la clôture prévue du Placement, car la participation de l’initié susmentionnée n’avait pas été confirmée à ce moment-là et la Société souhaitait clôturer le placement le plus rapidement possible.

Le placement a été effectué par voie d’un placement privé dans chacune des provinces canadiennes aux termes des dispenses applicables des exigences de prospectus et, pour les actions ordinaires offertes, dans certaines autres juridictions, toujours conformément à toutes les lois applicables. Le placement des actions ordinaires offertes a été effectué par voie d’un placement privé à des personnes aux États-Unis qui sont des « investisseurs qualifiés », selon la définition de la règle 501(a) du Règlement D (« Règlement D ») de la United States Securities Act of 1933, telle que modifiée (la « U.S. Securities Act »), et conformément à la règle 506(b) du Règlement D et à toutes autres lois américaines sur les valeurs mobilières qui s’appliquent. Les titres émis dans le cadre du placement sont sujets à une période de détention de quatre mois conformément aux lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, et ils expireront le 7 octobre 2023. Le placement est assujetti à l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX.

Les titres offerts n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la U.S. Securities Act of 1933, ou de toute autre loi étatique sur les valeurs mobilières, et ne peuvent être offerts, vendus ou livrés, directement ou indirectement, aux États-Unis, ou à des citoyens américains, ou pour leur compte ou à leur profit, en l’absence d’enregistrement ou d’exemption de ces exigences d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat et il n’y aura pas de vente de titres dans un état des États-Unis où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de la Société à www.dorecopper.com ou consulter les documents déposés par Doré Copper sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Vous pouvez aussi communiquer avec nous :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant les modalités du placement, l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société à conclure le placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives ainsi que les plans, activités et perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.