communiques-de-presse - Doré Copper Mining Corp - Page 2

Doré Copper planifie forer cet été des cibles de hautes priorités à cuivre et or à Chibougamau, Québec 

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario 03 mai 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer sa planification de forages sur plusieurs cibles à cuivre et or de haute qualité à l’intérieur du camp central de Chibougamau, Québec (Figure 1). Le programme de forage est prévu débuter à la fin du mois de juin. 

Cibles de forage de haute priorité : 

Jaculet (Figure 2)

La mine Jaculet qui est située à 2.5 kilomètres par route de l’usine de Copper Rand, a été en opération de 1960 à 1971. Cette dernière a produit un total de 1 091 000 tonnes de minerai à 1,84% Cu, 1,44 g/t Au et 6,85 g/t Ag (20,074 tonnes de cuivre et 1,57 tonne d’or)1. Le gisement de Jaculet a été miné jusqu’à une profondeur de 366 mètres (1 200 pieds) et le puits a été approfondi jusqu’à la profondeur de 500 mètres (1 600 pieds) en 1972. Le système minéralisé de Jaculet est formé de deux zones de cisaillement distinctes connues sous les noms de Zone 1 et Zone 2. Ces deux zones sont ouvertes en profondeur, car il n’y a eu que très peu de développement et de travaux d’exploration en dessous de 366 mètres.

Deux trous de forage, qui ont été faits à partir de la surface en 1956 par la compagnie Chibougamau Jaculet Mines ltd., ont intercepté la Zone 1 à une profondeur verticale de 400 mètres. Le forage V17 ainsi que le forage V17A (qui est une branche du trou V17 fait à l’aide de coins de déviation et qui est situé à environ 50 mètres à l’est) ont intercepté 4,55% Cu et 0.86 g/t Au sur 6.7 mètres et 4,25% Cu et 0.59 g/t Au sur 6,4 mètres, respectivement. 

Doré Copper planifie forer deux de trous pour un total de 1 300 mètres. Le premier forage a pour but de tester l’extension potentielle en profondeur de la zone 1, en dessous des intersections des trous V17 et V17A. Le second trou testera l’extension en profondeur d’une autre veine minéralisée localisée à 400 mètres plus à l’ouest.

Le gisement de Jaculet est défini par deux zones de cisaillement subparallèles distinctes, connues sous le nom de Zone 1 et Zone 2 qui sont séparées d’environ 200 mètres l’une de l’autre. À l’intérieur de ces zones, les veines minéralisées s’étendent typiquement de 91 à 137 mètres de longueur. La Zone 1 s’étend sur environ 500 mètres et a une direction moyenne de 290° avec un pendage vers le nord qui varie entre de 55° à la verticale. La minéralisation de la Zone 1 est composée de chalcopyrite et de pyrite mineure dans l’anorthosite gabbroïque cisaillée et altérée. La Zone 2 s’étend sur environ 670 mètres de long et est orientée à 80° avec un pendage de 80 à 85° vers le sud. La minéralisation consiste en des filonnets de pyrite avec des lentilles erratiques de chalcopyrite associées à de la sidérite, de la séricite et du chloritoïde.

Cedar Bay : Extension de la Zone Sud-Ouest (Figure 3)

La Zone Sud-Ouest, qui est située à 300 mètres au sud-ouest de la zone principale de Cedar Bay, a été partiellement développée par Campbell Chibougamau Mines Limited jusqu’au niveau de 200 mètres (650 pieds) et ce, jusqu’à la limite de sa propriété avec Patino Mining. L’extension potentielle de la Zone Sud-Ouest de Cedar Bay vers le sud-est n’a jamais été testée par Patino Mining ainsi que par les sociétés suivantes qui ont contrôlé ce secteur. Le cisaillement de la Zone Sud-Ouest reste donc, inexploré sur une longueur totale de 800 mètres et ce, jusqu’à la faille du Lac aux Dorés.

Doré Copper prévoit de forer deux trous à partir du même site de forage pour un total de 1 500 mètres afin de tester l’extension potentielle vers le sud-est de la Zone Sud-Ouest de Cedar Bay. 

La mine Cedar Bay a été exploitée de 1958 à 1990 et a produit 3,9 millions de tonnes à une teneur de 1,56 % Cu et 3,22 g/t Au1. Le minerai a été traité à l’usine de Copper Rand qui est située à 5 kilomètres de la mine de Cedar par la route. Le gisement a été exploité jusqu’à une profondeur de 670,5 mètres et le puits existant s’étend jusqu’à une profondeur de 1 036 mètres. Doré Copper, a réalisé quatre sondages (incluant les trous faits par coins de déviation) totalisant 4 842 mètres en 2018 et a rapporté une ressource indiquée de 130 000 tonnes à 9,44 g/t Au et 1,55 % Cu, et une ressource inférée de 230 000 tonnes à 8,32 g/t Au et 2,13 % Cu (date d’entrée en vigueur du 31 décembre 2018)2. Au cours de l’année 2020, la Société a réalisé 9 025 mètres de forage et a prolongé avec succès un certain nombre de lentilles minéralisées (les 10-20A et 10-20B).


Figure 1. Vue en plan de la propriété Copper Rand montrant les cibles Jaculet et Cedar Bay SO

Figure 2. Vue en plan et coupe longitudinale de la cible Jaculet

Figure 3. Vue en plan et coupe longitudinale montrant l’extension de la Zone Sud-Ouest de Cedar Bay

Personne Qualifiée

Sylvain Lépine, M. Sc., géo., MBA, vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand2. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or3. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Sources pour les productions historiques : Lacroix, S., Doyon, M., Perreault, S., Nantel, S., Gaudreau, R., Dussault, C.,and Morin, R., 1997, Rapport des géologues résidents sur l’activité minière régionale en 1996: Ministère des Ressources naturelles du Québec Report DV97-01, 102 p.
  2. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  3. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc et al. (camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 Mlb d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile, et l’exécution d’une étude de faisabilité.

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

 

Doré Copper annonce les résultats positifs des essais de tri du minerai à Corner Bay

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario 18 avril 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer les résultats positifs des essais de tri du minerai pour son projet phare à haute teneur en cuivre et en or, le projet Corner Bay, situé à environ 55 kilomètres par route de l’usine Copper Rand de la Société, près de Chibougamau au Québec. 

Steinert a été mandaté pour réaliser des essais de tri du minerai à leurs installations situées au Kentucky, aux États-Unis, en utilisant un capteur de transmission de rayons X (TRX) et un capteur laser sur un échantillon spatialement distribué du gîte Corner Bay. 

Les résultats soutiennent ceux du premier essai de tri du minerai réalisé lors de l’évaluation économique préliminaire (« EEP ») et confirment l’efficacité de l’utilisation d’une technologie de tri du minerai afin d’améliorer la teneur du matériel usiné et de réduire le nombre de tonnes alimentant l’usine. 

Faits saillants des essais de tri du minerai

  • Augmentation de 77 % de la teneur en cuivre, passant de 2,20 % à 3,93 %.
  • Taux de récupération de 93,6 % Cu.
  • Matériaux rejetés correspondant à 48 % de la masse initiale, avec une teneur en cuivre de 0,30 %.
  • Amélioration des teneurs en or, en argent et en molybdène, excellents taux de récupération et faibles teneurs dans le rejet. 
  • Bénéfices sur les coûts et l’environnement incluant :
    • Diminution des coûts de transport et des émissions de gaz à effet de serre (GES) en raison d’une réduction de la quantité de minerai transporté de la mine à l’usine; 
    • Diminution de la consommation d’énergie à l’usine en raison d’une teneur d’alimentation plus élevée du matériel d’alimentation et d’une dureté moins élevée de ce dernier;
    • Réduction de la production de résidus fins;
    • Augmentation de la capacité de traiter des matériaux additionnels à l’usine;
    • Les matériaux stériles au site de la mine (matériau rejeté) pourront être utilisés pour le remblayage.

Au sujet des résultats des seconds essais de tri, Ernest Mast, président et chef de la direction, a déclaré : « Ces essais viennent valider la minéralogie favorable du gîte Corner Bay relativement à la technologie de tri du minerai et confirment les résultats obtenus précédemment provenant de l’amas de stockage de Corner Bay compris dans l’EEP. Les essais de tri du minerai préliminaires à Devlin, notre actif secondaire d’une exploitation en étoile, ont aussi donné des résultats positifs. Le tri du minerai à Corner Bay et à Devlin fera partie de tous les futurs scénarios de développement en raison de ses bénéfices économiques et de ses avantages sur le plan de la durabilité. » 

Essais de tri du minerai

Au départ, le capteur TRX Steinert a été calibré avec des échantillons de différentes teneurs en cuivre soit, élevée, moyenne, faible et stérile, qui sont représentatifs des échantillons de carottes de forage choisis du gîte Corner Bay (figure 1). Un essai de production continu a été réalisé sur l’échantillon de 202 kg. Cet essai a été effectué en trois séquences, dans le but précis de générer des graphiques de la teneur en fonction de la récupération et de la « mass pull », avec un ajustement de la sensiblité pour chaque séquence. Les résultats sont présentés au tableau ci-dessous. 

La somme des deux préconcentrés (essai 2 dans le tableau ci-dessous) représente 52 % de la masse d’alimentation à une teneur de 3,93 % Cu (une augmentation de 77 %), ce qui donne un taux de récupération cumulatif du cuivre de 93,6 %. Le rejet final représente 48 % de la masse d’alimentation à une teneur de 0,30 % Cu, équivalant à 6,4 % du cuivre ayant alimenté la trieuse. De plus, il y a une amélioration de la teneur pour tous les autres métaux à récupérer (or, argent et molybdène) :

  • Teneur en or, de 0,17 g/t à 0,29 g/t;
  • Teneur en argent, de 7,91 g/t à 13,82 g/t;
  • Teneur en molybdène, de 0,037 % à 0,064 %.

Finalement, la teneur en arsenic des deux préconcentrés titre 12 ppm, ce qui résulterait en un concentré final de cuivre ayant une très basse teneur en arsenic. 

Les particules fines générées lors de l’essai n’ont pas été prises en compte dans le calcul. En pratique, la fraction fine issue des activités d’exploitation et de concassage sera ajoutée au préconcentré dans le circuit de la trieuse de minerai et un taux de récupération plus élevé que celui des essais peut être anticipé. De plus, comme la trieuse peut être calibrée pour contrôler la teneur du rejet final, une teneur d’alimentation en cuivre plus élevée aura pour résultats des taux de récupération plus élevés.

Résultats du tri du minerai de Corner Bay – résultats cumulatifs
Résultat
(cumulatif)
Poid (kg)Masse
Taux de réc.
Cu  (%)Cu Rec.Au (g/t)Au Rec.Ag  (g/t)Ag Rec.Mo (%)Mo Rec.
17034.7%5.1881.4%0.3777.2%17.9078.4%0.08277.2%
210652.5%3.9393.5%0.2992.2%13.8291.7%0.06491.7%
317586.6%2.5299.0%0.1998.4%9.0098.6%0.04298.2%
4202100.0%2.20100.0%0.17100.0%7.91100.0%0.037100.0%

Échantillon composite de Corner Bay 

Doré Copper a élaboré un échantillon composite spatialement distribué en choisissant 34 trous de forage au diamant qui ont recoupé les zones minéralisées comprises dans l’estimation des ressources minérales (« ERM ») de Corner Bay (figure 1; un échantillon minéralisé est en dehors de l’ERM actuelle). Le matériel choisi des carottes de forage représente différents types de roches : sulfures massifs et semi-massifs, veines de quartz, dyke de diorite et anorthosite fraîche ou altérée. La carotte de forage a été échantillonnée en sciant la carotte NQ en un quart. Les sections de quart de carottes les plus longues ont été brisées manuellement en fragments de 1 à 3 pouces de long pour imiter un matériel concassé. L’échantillon composite d’une teneur de 2,20 % Cu (voir essai 4, tableau ci-dessus) pesait 202 kg et avait un taux de dilution externe de 18 % provenant des épontes inférieure et supérieure de l’intervalle minéralisé. 

L’EEP ne tenait pas compte des teneurs en argent et en molybdène (non compris dans l’ERM actuelles). L’échantillon composite a des teneurs en argent et en molybdène qui correspondent à celles attendues pour le gîte (voir essai 4 dans le tableau ci-dessus). 

Bénéfices substantiels du tri du minerai

Comme mentionné précédemment dans l’EEP de la Société (10 mai 2022), la technologie de tri du minerai offre des bénéfices substantiels comparativement aux procédés de traitement conventionnels. Elle permettra de réduire les coûts d’opération pour la comminution, la flottation et la gestion des résidus, puisqu’elle permet un rejet important du minerai à faible teneur. Le tri peut diminuer la dureté du minerai envoyé à l’usine (indice de Bond moins élevé du préconcentré produit après tri comparativement à l’alimentation du tri) et, par conséquent, des économies substantielles en énergie peuvent être envisagées. L’augmentation de la teneur du minerai qui sera traité au circuit de flottation a également le potentiel d’améliorer les taux de récupération métallurgique du circuit de flottation et d’obtenir des concentrés à teneur plus élevée.

D’autres essais métallurgiques et environnementaux, y compris des essais de comminution, de flottation et de lixiviation, seront réalisés en vue de faire progresser l’étude de faisabilité et le processus d’obtention des permis en cours.

Figure 1. Localisation des intervalles minéralisées pour l’échantillons composite utilisé pour l’essai de tri du minerai

Personne qualifiée

Ernest Mast, ing., président et chef de la direction de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information scientifique et technique contenue dans ce communiqué de presse. 

À propos de Steinert

Steinert est un fournisseur mondial de solutions intelligentes en matière de tri et de séparation pour l’industrie du recyclage et l’industrie minière. Depuis plus de 125 ans, Steinert se distingue auprès de ses clients par des solutions de tri technologiquement avancées en raison de ses vastes connaissances en matière de processus et de technologies industrielles. 

Steinert est non seulement un pionnier dans son domaine, mais également un leader mondial qui a à cœur et soutient les besoins de ses clients. Fondé en 1889 à Cologne, en Allemagne, Steinert est le seul fabricant de séparateurs magnétiques qui a su faire progresser son champ d’activités initiales par le développement de nouveaux produits et établir la trieuse à capteur comme nouvelle technologie. 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : https://steinertglobal.com/

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone -Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp,Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann). 

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le moment et la capacité de la Société de réaliser une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Dore Copper recoupe 3.98% copper sur 2.35 mètres à une nouvelle zone minéralisée en cuivre-or à rampe Doré, Chibougamau, Québec

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario – 2 mars 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer la découverte d’une nouvelle zone minéralisée en cuivre et or à proximité du gîte connu à cuivre-or de Rampe Doré, situé à 2,5 kilomètres de l’usine de Copper Rand, près de Chibougamau, au Québec. À ce jour, la Société a réalisé six sondages, y compris deux à l’aide de coins de déviation, pour un total de 7 020 mètres linéaires. Les résultats d’analyse des trois premiers sondages ont été reçus (tableau 1).

Les six sondages ont recoupé cette nouvelle zone minéralisée en cuivre et or sur une étendue longitudinale approximative de 360 mètres (Figure 1). Cette zone est située à environ 300 mètres au sud de la zone de Rampe Doré et est parallèle, en direction, à cette dernière avec un pendage d’environ 55° vers le sud-ouest, selon l’interprétation actuelle. Elle est contenue à l’intérieur d’une large zone de faille ductile fortement séricitisée et chloritisée qui contient des veines de quartz de 2 à 8 mètres et qui sont minéralisée d’un pourcentage variable de chalcopyrite et pyrite disséminée, en amas et/ou massive localement. Les intervalles des trois premiers sondages comprennent :

  • LDR-22-01W2 : 3,98% Cu et 0,36 g/t Au sur 2,35 mètres, incluant 16,45% Cu et 0,7 g/t Au sur 0,35 mètres. (Figure 2);
  • LDR-22-01W1 : 2,34% Cu et 0,97 g/t Au sur 1,8 mètres, incluant 3,01% Cu et 1,24 g/t Au sur 1.4 mètres;
  • LDR-22-01 : 0,58% Cu et 0,65 g/t Au sur 0,4 mètre.

Les forages LDR-22-03 et 04, dont les résultats sont en attente, ont intersecté de la chalcopyrite et de la pyrite à l’intérieur de cette nouvelle zone.

Initialement, le programme de forage a été conçu pour vérifier la continuité de la zone minéralisée en cuivre-or de Rampe Doré en profondeur. Le sondage LDR-22-01 a recoupé, à environ 900 mètres de profondeur verticaux, un intervalle de 4,37% Cu, 0,87 g/t Au et 13,0 g/t Ag sur 2,4 mètres, incluant 17,6% Cu, 1,76 g/t Au et 43,9 g/t Ag sur 0,5 mètre (communiqué du 12 septembre 2022). Le sondage LDR-22-01W1 a recoupé la zone Rampe Doré à approximativement 50 mètres à l’ouest et sous l’intervalle mentionné ci-haut, laquelle a titré 0,60% Cu et 2,85 g/t Au sur 1,6 mètres, incluant 1,61% Cu et 7,57 g/t Au sur 0,6 mètre. Le forage LDR-22-01W2 qui est localisé à 40 mètres en bas et à l’ouest de l’intersection du forage LDR-22-01 n’a pas intercepté de minéralisation significative sur la zone de Rampe Doré.

Le dernier forage a avoir été complété LDR-23-04, dont les résultats sont en attentes, est le premier qui a intercepté la zone de Rampe Doré avec plusieurs zones minéralisées à chalcopyrite et pyrite à partir d’une profondeur verticale de 800 mètres (Figure 3). Les plans de la compagnie sont de continuer le programme d’exploration à Rampe Doré et sur d’autres cibles situées sur la propriété.

Ernest Mast, président et chef de la direction de Doré Copper, a déclaré : « La découverte d’une nouvelle zone minéralisée ainsi que le programme de forage qui a permis d’étendre en profondeur la zone connue de Rampe Doré confirme le modèle d’exploration de la Société qui considère l’existence d’autres zones de cuivre-or du côté est de la Faille du Lac Doré, à proximité des gîtes de Rampe Doré et Copper Rand. Les résultats encourageants obtenus à ce jour, tout près de l’usine Copper Rand, justifient la réalisation de forage d’exploration supplémentaire afin d’éventuellement améliorer notre modèle d’exploitation en étoile au sein du camp minier de Chibougamau. »

Gîte Rampe Doré

Le gîte de Rampe Doré est au cœur du camp minier de Chibougamau et, comme plusieurs autres gisements, gîtes et indices, est encaissé à l’intérieur d’une large zone de cisaillement de 100 à 400 mètres perpendiculaire à la Faille du Lac Doré. Dans la partie centrale du camp minier de Chibougamau, les zones minéralisées riches en cuivre et en or sont en contact avec des dykes acides à intermédiaires qui sont interprétés comme étant issues du Pluton de Chibougamau. Le gîte de Rampe Doré commence à 80 mètres sous la surface et a été vérifié sur une étendue longitudinale d’approximativement 500 mètres. Il est constitué d’une série de veines boudinées subparallèles, variant de 0,3 à 7,7 mètres en épaisseur d’une étendue longitudinale allant jusqu’à 300 mètres. Un réseau de failles nord-est espacées à un intervalle de 15 à 30 mètres recoupe et déplace certaines lentilles minéralisées. 

Le gîte Rampe Doré a connu quelques phases de forage de 1984 à 1992. Au total, 47 trous de forage à partir de la surface ont été réalisés au cours de cette période. En 1991-1992, l’excavation d’une double rampe d’approximativement un kilomètre de long et jusqu’à une profondeur de 160 mètres a permis la réalisation d’une campagne de forage sous terre de 46 trous totalisant 10 200 mètres pour vérifier le gîte jusqu’à 240 mètres de profondeur. Seulement cinq trous ont testé le gîte entre 300 et 600 mètres de profondeur. À la fin de 1992, Westminer Canada a publié une estimation historique de 209 120 tonnes à 1,23 % Cu et 5,4 g/t Au, entre 115 mètres (limite du pilier de surface) et 350 mètres de profondeur (source : Wesminer Canada limitée, Project Lac Dore, Novembre1992). (Cette estimation est de nature historique et nul ne peut s’y fier indûment. Aucune personne qualifiée n’a exécuté les travaux requis pour classer ces ressources historiques comme ressources ou réserves minérales réelles. La Société ne considère pas l’estimation historique comme étant des ressources ou réserves minérales actuelles.) Il n’y a pas eu d’autres programmes d’exploration sur le gîte Rampe Doré par la suite.  

Autres cibles d’exploration au cœur du camp de Chibougamau

Doré Copper poursuit ses travaux de compilation géologique sur la propriété Copper Rand dans le camp minier de Chibougamau. Les cibles issues de ce processus seront testées par forages au cours de l’année 2023. Les cibles de Rampe Doré Nord et Copper Rand Sud ont été peu explorés en dessous de 500 mètres de profondeur (Figure 3).  

Zone Rampe Doré Nord

La zone de Rampe Doré Nord est située à 450 mètres au nord-est du gîte de Rampe Doré (et approximativement 2 kilomètres au sud-ouest de la mine et moulin de Copper Rand) et correspond à un corridor de cisaillement parallèle au cisaillement de Rampe Doré. Les données obtenues des onze sondages historiques ciblant la Rampe Doré Nord montrent une minéralisation semblable à celle de Rampe Doré. Les meilleurs intervalles publiés sont de 2,13 % Cu et 1,25 g/t Au sur 2,3 mètres (sondage S4-91-6) et de 1,43 % Cu et 1,68 g/t Au sur 2,75 mètres (sondage S4-91-9) (source : Westminer Canada Limited, journaux de forage de mars 1991).

Copper Rand Sud

Copper Rand Sud (préalablement appelé Kerr Addison) est une zone de cisaillement située à 490 mètres au sud-ouest de la zone de cisaillement Copper Rand et parallèle à cette dernière. La zone de cisaillement d’une largeur d’approximativement 60 mètres est l’hôte de plusieurs veines minéralisées contenant de la chalcopyrite, de la pyrrhotite, de la sphalérite et de la pyrite. Une partie du gisement a été exploité à partir de la mine Copper Rand, entre les niveaux 230 mètres et 400 mètres (c.-à-d. les veines 60-1, 57-3 et 65-5). Les teneurs minées varient de 1,20% Cu et 3,6 g/t Au entre 230 et 300 mètres à 1,76% Cu et 0,93 g/t Au entre 300 et 400 mètres. 

Un secteur d’une étendue longitudinale d’approximativement 450 mètres vers la Faille du lac Doré n’a pas été exploré. En 1991, les levés géophysiques y ont défini une zone conductrice d’approximativement 100 mètres carrés. Copper Rand Sud demeure ouverte sous 400 mètres de profondeur. 

Table 1. Doré Ramp Drill Assays Highlights

HoleFrom (m)To  (m)Width1 (m)Cu (%)Au (g/t)Ag (g/t)Zone
LDR-22-01937.4937.80.40.580.650.8New quartz vein
LDR-22-0121,234.71,237.12.44.370.8713.0Doré Ramp zone
Including1,235.61,236.10.517.61.7643.9
LDR-22-01W1943.2945.01.82.340.974.3New quartz vein
Including943.2944.61.43.011.244.8
LDR-22-01W11,263.41,265.01.60.602.854.9Doré Ramp zone 
1,264.41,265.00.61.617.579.0
LDR-22-01W2950.80953.152.353.980.3611.7New quartz vein
Including952.20952.550.3516.450.731.0
1,245.601,246.10No significant mineralizationDoré Ramp zone

  1. The true width of the structures intersected is estimated at approximately 80% of the downhole width.
  2. Reported in news release dated September 12, 2022.

Figure 1. Vue isométrique et section transversale du gîte Rampe Doré montrant l’emplacement de la nouvelle zone minéralisée en cuivre-or
Figure 2. Photo de l’intervalle minéralisée du sondage LDR-22-01W2
Figure 3. Localisation du gîte Rampe Doré sur la section longitudinale composite le long de la Faille du Lac Doré

Forage et contrôle de la qualité

La Société requiert les services de Miikan Drilling comme entrepreneur en forage. Miikan est une coentreprise entre Forages Chibougamau ltée, la communauté des Premières Nations d’Oujé-Bougoumou et la communauté des Premières Nations de Mistissini, toutes deux situées dans le territoire d’Eeyou Istchee.

La préparation des échantillons a été effectuée au laboratoire de SGS Canada inc. (« SGS ») à Val-d’Or, au Québec et à Burnaby, en Colombie Britanique. Les analyses (pyroanalyses et analyses par spectrométrie ICP) ont été effectuées chez SGS à Burnaby, en Colombie-Britannique. Les échantillons ont été pesés, séchés, broyés à 75 % passant 2 mm, divisés en 250 g et pulvérisés à 85 % passant 75 microns. Les échantillons ont ensuite été testés par pyroanalyse pour l’Au (50 g) et par fusion au peroxyde de sodium ICP-MS pour 34 éléments.

L’AQ/CQ est effectué à l’interne par les géologues de Doré Copper, sous la supervision du vice-président à l’exploration. Les échantillons de contrôle (blancs et standards – 4 % du total des échantillons avec 2 % de duplicata prélevé sur un quart de carotte fendue) qui ont été insérés dans les lots d’échantillons sont vérifiés par rapport à leurs valeurs certifiées et sont considérés comme réussis s’ils se situent à moins de trois écarts-types de la valeur certifiée. Les duplicata sont évalués les uns par rapport aux autres afin de déterminer la distribution de la minéralisation (pépite). Si les échantillons de contrôle présentent des écarts importants, nous demandons que le lot entier soit à nouveau analysé.

Sylvain Lépine, M. Sc., géo., MBA, vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

L’ Engagement de Hybrid Financial Ltd.

Doré Copper a retenu les services de Hybrid Financial Ltd. (« Hybrid ») pour fournir des services de marketing à la Société. Hybrid a été engagé pour mettre en valeur la notoriété de la marque de Doré Copper et élargir la portée de la Société au sein de la communauté d’investissement. 

Hybrid s’est engagé à se conformer à toutes les lois sur les valeurs mobilières applicables et aux politiques de la Bourse de croissance TSX Venture dans la fourniture des services de marketing. 

Hybrid a été engagé par la Société pour une période initiale de durée six mois à partir du 27 février (la « Période initiale »), puis sera automatiquement renouvelé pour des périodes successives de durée de trois mois, sauf résiliation par la Société conformément à l’Accord. Hybrid recevra des frais mensuels de 15 000 $, plus les taxes applicables, pendant la Période initiale. 

Hybrid est une entreprise de vente et de distribution qui relie activement les émetteurs à la communauté d’investissement en Amérique du Nord. En utilisant une approche axée sur les données, Hybrid offre à ses clients une couverture complète des marchés américains et canadiens. Hybrid Financial a des bureaux à Toronto et à Montréal.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 Mlb d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile, et l’exécution d’une étude de faisabilité.

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Dore Copper annonce l’exercice de l’option Joe Mann pour une participation de 100 % dans la propriété

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario21 février 2023 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer, à la suite de ses communiquées de presse du 2 janvier 2020 et du 18 novembre 2022, qu’elle a exercé son droit d’acquérir une participation de 100 % dans la propriété sous option Joe Mann (la « propriété sous option »), qui comprend l’ancienne mine Joe Mann, dans le cadre de l’entente d’option d’acquisition (l’« entente d’option ») datée du 2 janvier 2020, dans sa version modifiée le 28 octobre 2022, entre la Société et Ressources Jessie inc. (« Ressources Jessie »). La mine Joe Mann, située à 60 kilomètres au sud de Chibougamau, au Québec, a produit 1,12 million d’onces d’or à une teneur moyenne de 8,26 g/t des années 1950 jusqu’en 20071. Les ressources minérales présumées du gîte sont de 680 000 tonnes à une teneur de 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu, lesquelles sont comprises dans l’évaluation économique préliminaire (EEP) de la Société en vue de son exploitation en étoile annoncée le 10 mai 20222

Selon les termes de l’entente d’option, Ressources Jessie a transféré la propriété sous option (1 965 ha) à la Société et la Société a octroyé à Ressources Jessie une redevance de 2 % sur le revenu net de fonderie (« NSR ») de la production minière de la propriété sous option. La Société pourra acquérir une moitié de la redevance, soit 1 % NSR, en contrepartie d’un paiement de 2 000 000 $ à Ressources Jessie et, une moitié additionnelle de la redevance résiduelle, soit 0,5 % NSR, en contrepartie d’un paiement de 4 000 000 $ à Ressources Jessie.

En vertu des modalités de l’entente d’option, au début de la production commerciale à la propriété sous option, Doré Copper versera un paiement additionnel de 1 000 000 $ en espèces à Ressources Jessie et émettra pour 1 500 000 $ en actions ordinaires dans le capital-actions de la Société à Legault Metals Inc.

Depuis l’exercice de son droit d’acquisition de la propriété sous option, Doré Copper détient une participation de 100 % dans la propriété Joe Mann qui couvre une superficie totale de 2 732 ha répartie en quatre groupes de claims non contigus, comprenant 74 claims et deux concessions minières (figure 1).

Sylvain Lépine, M. Sc., vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand2. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or1. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 


Figure 1. Propriété Joe Mann – Carte des titres de propriété

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  • Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and ShearZone-Hosted Mineralization in the Chapais-Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).
     
  • Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le moment et la capacité de la Société de réaliser une étude de faisabilité, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Doré Copper publie le reste des résultats du programme de forage intercalaire 2022 à son projet phare Corner Bay

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario 22 novembre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer les derniers résultats de son programme de forage 2022 sur sa propriété phare Corner Bay, située dans le camp minier de Chibougamau, à approximativement 40 kilomètres par route de Chibougamau, au Québec. En 2022, Doré Copper a réalisé 44 sondages totalisant 38 405 mètres. La Société publie aujourd’hui les résultats des derniers 12 sondages. 

Le programme de forage fait partie des travaux de l’étude de faisabilité en vue de convertir les ressources minérales présumées en ressources de catégorie indiquée. Un autre programme de forage intercalaire d’approximativement 2 000 mètres est planifié à Devlin.

Faits saillants du forage

Veine Principale en dessous du dyke

  • CB-22-86 : 5,1 mètres à 5,68 % Cu, 0,32 g/t Au, 18,3 g/t Ag et 510 ppm Mo
  • CB-22-83 : 2,6 mètres à 3,69 % Cu, 10,3 g/t Ag et 414 ppm Mo

Veine Principale au-dessus du dyke

  • CB-22-96 : 3,3 mètres à 2,53 % Cu, 0,40 g/t Au et 2,1 mètres à 4,73 % Cu, 0,23 g/t Au, 45,5 g/t Ag et 401 ppm Mo 

Ernest Mast, président et chef de la direction de Doré Copper, a déclaré : « Nous avons réalisé près de 40 000 mètres de forage à Corner Bay en 2022, en grande partie du forage intercalaire requis pour l’étude de faisabilité. Dans l’ensemble, les résultats confirment la continuité de la minéralisation cuprifère du gîte. Nous avons découvert également que certains sondages réalisés en 2004 qui avaient recoupé la minéralisation cuprifère à haute teneur dans la partie supérieure du gîte n’ont pas été intégrés aux ressources minérales. La Société a l’intention de poursuivre le programme de forage intercalaire à Corner Bay en 2023, après le forage d’exploration à Rampe Doré et à Joe Mann, comme décrit dans le communiqué de presse du 12 septembre 2022. Dans l’éventualité de meilleures conditions du marché et de financements additionnels, nous prévoyons terminer l’étude de faisabilité en 2024. »

Programme de forage de Corner Bay 

Le programme de forage du gîte Corner Bay qui a été entrepris au début de 2022 est conçu pour obtenir un espacement de 50 à 60 mètres de la surface jusqu’à 1 000 mètres de profondeur. Concernant les résultats publiés aujourd’hui, neuf sondages ont recoupé la veine Principale au-dessus du dyke et les trois autres sondages, la veine Principale en dessous du dyke. Les résultats confirment de nouveau la continuité de la minéralisation en cuivre de la veine Principale au-dessus et en dessous du dyke (figure 1 et tableau 1). 

Les résultats publiés aujourd’hui témoignent de la présence et de la continuité d’une deuxième veine située à 50 mètres à l’est de la veine Principale au-dessus du dyke (figure 2). Cette seconde veine a été recoupée dans six sondages à ce jour (CB-21-53 et 58, 60 ainsi que CB-22-96, 97 et 98) et demeure ouverte en profondeur. La minéralisation dans ce secteur semble parallèle aux dykes mafiques et contrôlée par ceux-ci (le Pluton de Chibougamau serait à l’origine de ces dykes). Le sondage CB-21-53 avait recoupé 2,0 mètres à 3,34 % Cu, 0,56 g/t Au et 15,6 g/t Ag (communiqué du 8 février 2022), le sondage CB-21-58 avait recoupé 0.6 mètres à 0.9 % Cu et le sondage CB-21-60 avait recoupé 1.6 mètres à 1.27% Cu.

Après révision des exigences en matière de forage pour l’étude de faisabilité, la Société a identifié neuf (9) sondages réalisés en 2004 qui ne sont pas inclus dans l’estimation actuelle des ressources minérales (figure 1 et tableau 2). Tous les sondages ont recoupé, à faible profondeur, la minéralisation cuprifère des deux veines subparallèles au-dessus du dyke (veines Principale). Les meilleurs intervalles à haute teneur sont :

  • CB-04-13 : 7,07 mètres à 10,09 % Cu, 0,61 g/t Au
  • CB-04-15 : 13,0 mètres à 3,23 % Cu, 0,38 g/t Au
  • CB-04-17 : 13,25 mètres à 8,52 % Cu, 0,51 g/t Au

Gîte Corner Bay

Dans l’évaluation économique préliminaire publiée le 10 mai 2022, l’estimation des ressources minérales (« ERM ») du gîte Corner Bay comprenait des ressources indiquées de 2,68 Mt à 2,66 % Cu et 0,26 g/t Au contenant 157 millions de livres de cuivre et 22 000 onces d’or ainsi que des ressources présumées de 5,86 Mt à 3,43 % Cu et 0,27 g/t Au contenant 443 millions de livres de cuivre et 51 000 onces d’or, en se basant sur une teneur de coupure de 1,3 % Cu et un prix du cuivre de 3,75 $ US la livre (veuillez consulter le Rapport technique daté du 15 juin 2022)1. Le gîte Corner Bay comprend des teneurs importantes en argent et en molybdène qui n’ont pas été considérées dans les précédentes ERM. L’étude de faisabilité considère l’ajout de l’argent et du molybdène comme sous-produits. 

Le gîte Corner Bay est encaissé dans les roches intrusives du Complexe du Lac Doré, sur le flanc sud de l’Anticlinal de Chibougamau. Un dyke de diabase régional nord–nord-est traverse la région. Plusieurs zones de cisaillement orientées nord-sud et nord-ouest–sud-est ont aussi été identifiées dans la région. Le secteur de Corner Bay est connu pour ses minéralisations de cuivre, soit de type porphyrique ou dans des zones de cisaillement associées aux dykes liés au Pluton de Chibougamau.

Figure 1. Vue longitudinale composite du gîte Corner Bay montrant les résultats de forage de 2022
Figure 1. Vue longitudinale composite du gîte Corner Bay montrant les résultats de forage de 2022
Figure 2. Coupe transversale montrant la veine principale et la veine No 2 dans les secteurs du sondage CB-22-96

Tableau 1. Faits saillants des récents résultats d’analyse du programme de forage 2022 à Corner Bay

SondageDe (m)À  (m)Épaisseur1 (m)Cu (%)Au (g/t)Ag (g/t)Mo (ppm)Zone
CB-22-831,063.31,065.92.63.690.0710.3414MV below dyke
CB-22-861,067.71,072.85.15.680.3218.3510MV below dyke
CB-22-92754.5758.54.01.470.4510.1699VP au-dessus du dyke
CB-22-931,184.71,191.26.51.530.115.3-MV below dyke
CB-22-94692.0694.32.31.580.3512.1236VP au-dessus du dyke
CB-22-95Aucune minéralisation significativeVP au-dessus du dyke
CB-22-95W1Aucune minéralisation significativeVP au-dessus du dyke
CB-22-96807.7811.03.32.530.4021.21,877VP au-dessus du dyke 

852.5854.62.14.730.2345.5401VP au-dessus du dyke V2
CB-22-97761.9766.14.22.270.1014.4406VP au-dessus du dyke 

823.1825.92.81.760.035.4-VP au-dessus du dyke V2
incluant824.2825.00.86.010.0918.2370
CB-22-98726.4730.44.01.880.086.2527VP au-dessus du dyke 

776.6777.50.93.960.0214.1322VP au-dessus du dyke V2
CB-22-99W1Aucune minéralisation significativeVP au-dessus du dyke
CB-22-99Aucune minéralisation significativeVP au-dessus du dyke
  1. L’épaisseur vraie des structures recoupées est estimée à approximativement 60-75 % de la longueur dans l’axe de forage. Veine Principale = VP

Tableau 2. Faits saillants des résultats d’analyse du programme de forage 2004 à Corner Bay, non inclus dans l’ERM

SondageDe (m)À  (m)Épaisseur1 (m)Cu (%)Au (g/t)Ag (g/t)Mo (ppm)Zone
CB-04-01132.28136.664.382.800.35NANAVP au-dessus du dyke

140.62147.066.442.120.33NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-10138.27139.571.32.440.30NANAVP au-dessus du dyke

141.0143.862.862.710.25NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-11146.4148.732.336.240.79NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-12180.62182.141.521.580.37NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-13213.03220.17.0710.090.61NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-14105.82109.834.013.440.39NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-15100.12104.594.471.340.21NANAVP au-dessus du dyke

112.34125.3413.03.230.38NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-16158.19162.544.354.740.39NANAVP au-dessus du dyke
CB-04-17181.73194.9813.258.520.51NANAVP au-dessus du dyke
  1. L’épaisseur vraie des structures recoupées est estimée à approximativement 50-70 % de la longueur dans l’axe de forage. Veine Principale = VP.

Forage et contrôle de la qualité

La Société requiert les services de Miikan Drilling comme entrepreneur en forage. Miikan est une coentreprise entre Forages Chibougamau ltée, la communauté des Premières Nations d’Oujé-Bougoumou et la communauté des Premières Nations de Mistissini, toutes deux situées dans le territoire d’Eeyou Istchee.

La préparation et l’analyse des échantillons des zones minéralisées ont été effectuées aux laboratoires d’AGAT à Mississauga, en Ontario. Chez AGAT, les échantillons ont été pesés, séchés, broyés à 75 % passant 2 mm, divisés en 250 g et pulvérisés à 85 % passant 75 microns. Les échantillons ont ensuite été testés par pyroanalyse pour l’Au (50 g) et par digestion à quatre acides et fini ICP-OES pour 43 éléments. En dehors des zones minéralisées, la préparation des échantillons a été effectuée au laboratoire de SGS Canada inc. à Val-d’Or, au Québec, alors que les analyses (pyroanalyses et analyses par spectrométrie ICP) ont été effectuées chez SGS Canada inc. à Burnaby, en Colombie-Britannique. Les échantillons ont été pesés, séchés, broyés à 75 % passant 2 mm, divisés en 250 g et pulvérisés à 85 % passant 75 microns. Les échantillons ont ensuite été testés par pyroanalyse pour Au (50 g) et par fusion au peroxyde de sodium ICP-MS pour 34 éléments.

L’AQ/CQ est effectué à l’interne par les géologues de Doré Copper, sous la supervision du vice-président à l’exploration. Les échantillons de contrôle (blancs et standards – 4 % du total des échantillons avec 2 % de duplicata de carottes) qui ont été insérés dans les lots d’échantillons sont vérifiés par rapport à leurs valeurs certifiées et sont considérés comme réussis s’ils se situent à moins de trois écarts-types de la valeur certifiée. Les duplicata sont évalués les uns par rapport aux autres afin de déterminer la distribution de la minéralisation (pépite). Si les échantillons de contrôle présentent des écarts importants, nous demandons que le lot entier soit à nouveau analysé.

Sylvain Lépine, M. Sc., vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone -Hosted Mineralization in the Chapais – Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le début, le moment et la réalisation d’une étude de faisabilité, les plans, activités et perspectives de la Société, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; et l’exécution d’une étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Doré Copper fait le point sur l’entente d’option Joe Mann

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario 18 novembre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu une entente (l’« entente modificative ») le 28 octobre, 2022 pour modifier l’entente d’option d’acquisition (l’« entente d’option ») datée du 2 janvier 2020 entre la Société et Ressources Jessie inc. (« Ressources Jessie »), en vertu de laquelle la Société a l’option d’acquérir la propriété Joe Mann (la « propriété ») de Ressources Jessie, comme annoncé le 2 janvier 2020. La mine Joe Mann, située à 60 kilomètres au sud de Chibougamau, au Québec, a produit 1,12 million d’onces d’or à une teneur moyenne de 8,26 g/t des années 1950 jusqu’en 20071. Les ressources minérales présumées du gîte sont de 680 000 tonnes à une teneur de 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu, lesquelles sont comprises dans l’évaluation économique préliminaire (EEP) de la Société en vue de son exploitation en étoile annoncée le 10 mai 20222

Selon les termes de l’entente modificative, la Société a accepté de devancer les versements finaux en espèces et en actions prévus à l’entente d’option. La Société a effectué le paiement final prévu de 1 500 000 $ en espèces à Ressources Jessie (s’acquittant ainsi des obligations prévues relativement aux paiements en espèces) et, à l’approbation de la Bourse de croissance TSX, émettra 3 333 333 actions ordinaires dans le capital de la Société (les « actions ordinaires ») à Legault Metals Inc. (« Legault ») au prix réputé de 0,30 $ par action ordinaire, pour une valeur totale de 1 000 000 $ (s’acquittant ainsi des obligations prévues relativement aux paiements en actions). En outre, l’échéance de la Société pour engager le montant résiduel en dépenses d’exploration sur la propriété, totalisant approximativement 830 000 $, a été prolongée au 28 février 2023.

À la suite de la réalisation des obligations prévues en matière de paiements en espèces et en actions, Ressources Jessie commencera le transfert de la propriété à la Société. Au moment de l’exercice de l’option, la Société devra octroyer à Ressources Jessie une redevance de 2 % sur le revenu net de fonderie (« NSR ») de la production minière de la propriété. La Société pourra acquérir la moitié de la redevance, soit 1 % NSR, en contrepartie d’un paiement de 2 000 000 $ à Ressources Jessie et, une moitié additionnelle de la redevance résiduelle, soit 0,5 % NSR, en contrepartie d’un paiement de 4 000 000 $ à Ressources Jessie.

En vertu des modalités originales de l’entente d’option, au début de la production commerciale à la propriété, Doré Copper versera un paiement additionnel de 1 000 000 $ en espèces à Ressources Jessie et émettra pour 1 500 000 $ en actions ordinaires à Legault.

La Société effectue actuellement un sondage dans la partie est de la mine Joe Mann, sous les niveaux les plus profond exploités, pour vérifier le prolongement en aval-plongée d’un sondage historique qui a recoupé un intervalle à 9,33 g/t Au sur 2,4 mètres (U-9161_D). Au début de 2023, la Société prévoit aussi vérifier une anomalie géophysique située à approximativement 500 mètres au sud de la mine.

Sylvain Lépine, M. Sc., P.Geo., vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

La carte ci-dessous montre les titres miniers de la propriété Joe Mann.

La carte ci-dessous montre les titres miniers de la propriété Joe Mann.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand2. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or1. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone -Hosted Mineralization in the Chapais – Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le début, le moment et la réalisation d’une étude de faisabilité, les plans, activités et perspectives de la Société, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; et l’exécution d’une étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Dore Copper soumet la déclaration et les renseignements préliminaires en vue de l’étude des impacts sur l’environnement et le milieu social

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais   |   ALLEMAND

Toronto, Ontario – 17 novembre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer qu’elle a soumis à l’administrateur de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois la déclaration et les renseignements préliminaires relativement à l’étude des impacts sur l’environnement et le milieu social (« EIES ») en vue du début de son exploitation en étoile proposée près de Chibougamau, au Québec. La déclaration et les renseignements préliminaires comprennent les mines Corner Bay et Devlin, l’usine de Copper Rand, le parc à résidus ainsi que les routes et les branchements au réseau électrique qui leur sont liés. La grande majorité des sites décrits dans la déclaration et les renseignements préliminaires ont des infrastructures en place.  

La déclaration et les renseignements préliminaires constituent la première étape d’évaluation et de procédure d’examen environnementales et sociales selon la Loi sur la qualité de l’environnement. Au nom de l’administrateur, le Comité d’évaluation des répercussions sur l’environnement et le milieu social (COMEV) révisera la déclaration et les renseignements préliminaires, puis émettra une directive de projet, la feuille de route du promoteur en vertu de laquelle l’EIES sera réalisée. 

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – Structural and Stratigraphic Controls on Magmatic, Volcanogenic, and Shear Zone -Hosted Mineralization in the Chapais – Chibougamau Mining Camp, Northeastern Abitibi, Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le début, le moment et la réalisation d’une étude de faisabilité, les plans, activités et perspectives de la Société, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; et l’exécution d’une étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Doré Copper annonce la clôture d’un placement privé de 5,75 M$ CA en actions ordinaires et en actions accréditives, incluant le plein exercice de l’option des placeurs pour compte

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Ne pas distribuer aux services de fil de presse des États-Unis ni diffuser aux États-Unis

Toronto, Ontario21 octobre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer la clôture de son placement privé sur la base des « meilleurs efforts » annoncé précédemment (le « placement »), en vertu duquel la Société a vendu, au total, i) 7 666 820 actions ordinaires dans le capital de la Société (les « actions ordinaires offertes ») à un prix de 0,30 $ par action ordinaire offerte, pour un produit brut de 2 300 046 $ et ii) 9 583 525 actions ordinaires dans le capital de la Société qui seront admissibles à titre d’« actions accréditives » (au sens du paragraphe 66(15) de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et de la section 359.1 de la Loi sur les impôts du Québec) (les « actions accréditives ») à un prix de 0,36 $ par action accréditive, pour un produit brut de 3 450 069 $, pour un produit brut global à la Société de 5 750 115 $, incluant le plein exercice de l’option des placeurs pour compte. 

Cormark Securities Inc. (« Cormark »), Valeurs mobilières Desjardins inc. et Paradigm Capital Inc. ont agi à titre de placeurs pour compte (collectivement les « placeurs pour compte ») dans le cadre du placement conformément aux modalités d’une convention de placement pour compte datée du 21 octobre 2022. En contrepartie de leurs services dans le cadre du placement, la Société a versé aux placeurs pour compte une commission en espèces de 329 555 $, correspondant à 6 % du produit brut global tiré de la vente des actions ordinaires offertes et des actions accréditives, ainsi qu’une commission réduite en espèces correspondant à 3 % du produit brut global tiré de la vente des actions ordinaires offertes et des actions accréditives à certains souscripteurs inscrits sur la liste du président. De plus, la Société a également payé des frais d’un montant d’approximativement 35 753 $ (plus les taxes applicables) pour deux souscriptions dans le cadre du placement.

Le produit net de la vente des actions ordinaires offertes sera utilisé pour les activités d’exploration et de développement ainsi que pour le fonds de roulement et dépenses générales de la Société. La Société utilisera a) un montant égal au produit brut qu’elle aura reçu de la vente des actions accréditives, conformément aux dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), afin d’engager, directement ou indirectement, des dépenses (les « dépenses admissibles ») relativement aux projets de la Société au Québec au plus tard le 31 décembre 2023, qui sont admissibles à titre de « dépenses d’exploration au Canada » au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), desquelles i) au moins 50 % seront, en vertu de la loi applicable le cas échéant, admissibles à titre de « dépenses minières accréditives de minéral critique » (à être défini comme proposé dans les propositions législatives relatives à la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) publiées par le ministère des Finances le 9 août 2022 (les « propositions fiscales »)), et ii) le reste sera admissible à titre de « dépenses minières accréditives » (au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), selon la modification proposée dans les propositions fiscales), et b) de renoncer à toutes les dépenses admissibles en faveur des souscripteurs des actions accréditives en date du 31 décembre 2022. De plus, à l’égard des souscripteurs résidents du Québec des actions accréditives qui sont des particuliers admissibles en vertu de la Loi sur les impôts (Québec), les frais d’exploration au Canada pourront également être inclus dans la « base d’exploration relative à certains frais d’exploration au Québec » au sens de l’article 726.4.10 de la Loi sur les impôts (Québec) et à inclure dans la « base d’exploration relative à certaines dépenses minières de surface ou d’exploration pétrolière et gazière au Québec » au sens de l’article 726.4.17.2 de la Loi sur les impôts (Québec).

Joseph de la Plante, un administrateur de la Société, et des fonds gérés par Equinox Partners Investment Management, LLC (« Equinox Partners »), un initié de la Société, ont souscrit respectivement 135 000 actions accréditives et 3 450 000 actions ordinaires offertes dans le cadre du placement, aux mêmes conditions que les investisseurs sans lien de dépendance. La participation au placement de M. de la Plante et d’Equinox Partners constitue une « opération entre parties apparentées » au sens du Règlement multilatéral 61-101 – Protection des détenteurs de titres minoritaires lors d’opérations particulières (« Règlement 61-101 »). La Société est dispensée de l’obligation d’obtenir une évaluation officielle ou l’approbation des actionnaires minoritaires dans le cadre du placement en vertu, respectivement, des articles 5.5(a) et 5.7(1)(a) du Règlement 61-101, car ni la juste valeur marchande des titres émis aux parties apparentées ni la juste valeur marchande de la contrepartie des titres émis aux parties apparentées ne dépassent 25 % de la capitalisation boursière de la Société calculée conformément au Règlement 61-101. La Société n’a pas déposé de déclaration de changement important plus de 21 jours avant la clôture prévue du placement, car la participation de l’initié susmentionnée n’avait pas été confirmée à ce moment-là et la Société souhaitait clôturer le placement le plus rapidement possible. 

Le placement a été effectué par voie d’un placement privé dans chacune des provinces canadiennes aux termes des dispenses applicables des exigences de prospectus et, pour les actions ordinaires offertes, dans d’autres juridictions, toujours conformément à toutes les lois applicables. Le placement des actions ordinaires offertes a été effectué par voie d’un placement privé à des personnes aux États-Unis qui sont des « des investisseurs institutionnels qualifiés », au sens attribué à ce terme à la règle 144A de la Securities Act of 1933 des États-Unis, telle que modifiée (la « U.S. Securities Act »), qui sont également des investisseurs qualifiés, au sens attribué à ce terme à la règle 501(a) du Règlement D de la U.S. Securities Act (« Règlement D ») et toujours conformément à la règle 506(b) du Règlement D et aux lois américaines sur les valeurs mobilières applicables. Les titres émis dans le cadre du placement sont sujets à une période de détention de quatre mois conformément aux lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, laquelle prendra fin le 22 février 2023. Le placement est assujetti à l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX.

Les titres offerts n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis ou de toute autre loi étatique sur les valeurs mobilières, et ne peuvent être offerts, vendus ou livrés, directement ou indirectement, aux États-Unis, ou à des citoyens américains, ou pour leur compte ou à leur profit, en l’absence d’enregistrement ou d’exemption de ces exigences d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat et il n’y aura pas de vente de titres dans un état des États-Unis où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant l’enregistrement ou la qualification conformément aux lois sur les valeurs mobilières de cette juridiction. Aucune autorité réglementaire n’a approuvé ni désapprouvé les titres mentionnés dans les présentes. 

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité. 

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2 dans le passé. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de la Société à www.dorecopper.com ou consulter les documents déposés par Doré Copper sur SEDAR à www.sedar.com.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives, la capacité de la Société d’atteindre sa cible de production, le début, le moment et la réalisation d’une étude de faisabilité, les plans, activités et perspectives de la Société, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; et l’exécution d’une étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Doré Copper annonce un placement privé de jusqu’à 5 m$ ca en actions ordinaires et en actions accréditives

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Ne pas distribuer aux services de fil de presse des États-Unis ni diffuser aux États-Unis

Toronto, Ontario29 septembre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu une entente avec Cormark Securities Inc. (« Cormark »), en tant que placeur pour compte principal au nom d’un syndicat de placeurs pour compte comprenant Valeurs mobilières Desjardins inc. et Paradigm Capital Inc. (collectivement les « placeurs pour compte »), relativement à un placement privé sur la base des « meilleurs efforts » de : i) jusqu’à 6 666 800 actions ordinaires dans le capital de la Société (les « actions ordinaires offertes ») à un prix de 0,30 $ par action ordinaire offerte (le « prix par action ordinaire du placement »), pour un produit brut pouvant atteindre 2 000 040 $ et ii) jusqu’à 8 333 500 actions ordinaires dans le capital de la Société qui seront admissibles à titre d’« actions accréditives » (au sens du paragraphe 66 (15) de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et de la section 359.1 de la Loi sur les impôts du Québec) (les « actions accréditives ») à un prix de 0,36 $ par action accréditive, pour un produit brut pouvant atteindre 3 000 060 $, pour un produit brut global à la Société pouvant atteindre 5 000 100 $ (ensemble, le « placement »).

Les placeurs pour compte auront l’option (l’« option des placeurs pour compte »), exerçable en tout ou en partie à tout moment jusqu’à 48 heures avant la clôture du placement, de prendre des dispositions pour l’achat de jusqu’à 1 000 020 actions ordinaires additionnelles offertes au prix par action ordinaire du placement et de jusqu’à 1 250 025 actions accréditives au prix de 0,36 $ par action accréditive. 

Le produit net de la vente des actions ordinaires offertes sera utilisé pour les activités d’exploration et de développement ainsi que pour le fonds de roulement et dépenses générales de la Société. La Société utilisera a) un montant égal au produit brut qu’elle aura reçu de la vente des actions accréditives, conformément aux dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), afin d’engager, directement ou indirectement, des dépenses (les « dépenses admissibles ») relativement aux projets de la Société au Québec au plus tard le 31 décembre 2023, qui sont admissibles à titre de « dépenses d’exploration au Canada » au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), desquelles i) au moins 50 % seront, en vertu de la loi applicable le cas échéant, admissibles à titre de « dépenses minières accréditives de minéral critique » (à être défini comme proposé dans les propositions législatives relatives à la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) publiées par le ministère des Finances le 9 août 2022 (les « propositions fiscales »)), et ii) le reste sera admissible à titre de « dépenses minières accréditives » (au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), selon la modification proposée dans les propositions fiscales), et b) de renoncer à toutes les dépenses admissibles en faveur des souscripteurs des actions accréditives en date du 31 décembre 2022. De plus, à l’égard des souscripteurs résidents du Québec des actions accréditives qui sont des particuliers admissibles en vertu de la Loi sur les impôts (Québec), les frais d’exploration au Canada pourront également être inclus dans la « base d’exploration relative à certains frais d’exploration au Québec » au sens de l’article 726.4.10 de la Loi sur les impôts (Québec) et à inclure dans la « base d’exploration relative à certaines dépenses minières de surface ou d’exploration pétrolière et gazière au Québec » au sens de l’article 726.4.17.2 de la Loi sur les impôts (Québec).

La clôture du placement est prévue le ou vers le 21 octobre 2022, ou à toute autre date dont la Société et Cormark, au nom des placeurs pour compte, pourront convenir, et est sujette à certaines conditions de clôture incluant, mais sans s’y limiter, l’obtention de toutes les autorisations réglementaires ou autres requises, y compris l’approbation de la Bourse de croissance TSX. 

Le placement prendra la forme d’un placement privé dans chacune des provinces canadiennes aux termes des dispenses applicables des exigences de prospectus et, pour les actions ordinaires offertes, ces autres juridictions, toujours conformément à toutes les lois applicables, à condition qu’aucun prospectus, aucune déclaration d’inscription ou autre document similaire doive être déposé dans ces juridictions. Les titres émis dans le cadre du placement seront sujets à une période de détention de quatre mois conformément aux lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables.

Les titres offerts n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la United States Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, ou de toute autre loi étatique sur les valeurs mobilières, et ne peuvent être offerts, vendus ou livrés, directement ou indirectement, aux États-Unis, ou à des citoyens américains, ou pour leur compte ou à leur profit, en l’absence d’enregistrement ou d’exemption de ces exigences d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offre d’achat et il n’y aura pas de vente de titres dans un état des États-Unis où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand. La Société a publié son EEP en mai 2022 et procède actuellement à une étude de faisabilité. La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’ordans le passé. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés concernant les modalités du placement, l’utilisation du produit du placement, le moment et la capacité de la Société à conclure le placement, le moment et la capacité de la Société d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation finale du placement de la Bourse de croissance TSX, la renonciation en faveur des souscripteurs des actions accréditives et le moment de celle-ci, le traitement fiscal des actions accréditives, les plans, activités et perspectives de la Société, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; et l’exécution d’une étude de faisabilité. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales; les retards ou le défaut d’obtenir les approbations réglementaires; le prix de l’or et du cuivre; et les résultats des travaux d’exploration actuels. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Doré Copper annonce ses plans de forage à Joe Mann et à Rampe Doré, une cible d’exploration

   Télécharger la version PDF   Français   |   Anglais

Toronto, Ontario – 12 septembre 2022 – Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») (TSXV : DCMC; OTCQX : DRCMF; FRA : DCM) est heureuse d’annoncer ses plans de forage sur Joe Mann, qui fait partie intégrante de l’évaluation économique préliminaire (« EEP »), et sur le gîte à cuivre-or de Rampe Doré qui est situé à 2,5 kilomètres de l’actuelle usine de Copper Rand, près de Chibougamau, au Québec (figure 1). Ce programme de forage devrait commencer au quatrième trimestre de cette année et s’ajoute au programme de forage intercalaire en cours à Corner Bay et à Devlin dans le cadre de l’étude de faisabilité à venir (récent communiqué de presse du 11 août 2022). 

Plus tôt au cours de l’été, sur la cible d’exploration de Rampe Doré, Doré Copper a réalisé un sondage au diamant (LDR-22-01) qui a recoupé deux veines minéralisées dont une qui a titré 4,37 % Cu, 0,87 g/t Au et 13,0 g/t Ag sur 2,4 mètres, incluant 17,6 % Cu, 1,76 g/t Au et 43,90 g/t Ag sur 0,5 mètre. Le forage a intercepté la zone principale à une profondeur verticale de 880 mètres, ce qui est approximativement 500 mètres plus profond que l’estimation historique (figure 2). Ce sondage confirme le potentiel d’accroître le système minéralisé en profondeur de la zone connue de Rampe Doré. Le programme de forage de suivi comprend quatre sondages à l’aide de coin de déviation à partir du sondage LDR-22-01 afin de vérifier la continuité des veines et d’en découvrir de nouvelles. 

Gîte Joe Mann 

Les plans de forage de Doré Copper pour cet automne sont de tester, dans l’axe connue de la plongée, la continuité de la veine Principale entre 1 100 et 1 300 mètres de profondeur. Selon les résultats, un programme de forage plus détaillé sera conçu pour convertir et étendre les ressources minérales actuelles. La Société a une entente d’option pour acquérir 100 % dans la propriété Joe Mann d’ici le 2 janvier 2023 (communiqué de presse du 2 janvier 2020).

Dans l’EEP publiée le 10 mai 2022, l’ancienne mine d’or Joe Mann est l’un des trois projets du modèle d’exploitation en étoile qui alimentera l’usine de Copper Rand. La mine Joe Mann a produit un total de 1 173 238 onces d’or, 28,7 millions de livres de cuivre et environ 607 000 onces d’argent de 1956 à 2007 (4,75 millions de tonnes à une teneur de 8,26 g/t Au, 0,25 % Cu et 5,0 g/t Ag) 1. Les ressources minérales actuelles sont de 680 000 tonnes à une teneur moyenne de 6,78 g/t Au et 0,24 % Cu (133 000 onces) dans la catégorie présumée et sont situées dans la partie est de la zone Principale et dans la zone Ouest à plus de 870 mètres de profondeur (communiqué de presse du 28 juillet 2021 et Rapport technique du 15 juin 20222). 

Gîte Rampe Doré 

Le potentiel de découverte de nouvelles minéralisations en cuivre et en or dans le voisinage immédiat de l’usine Copper Rand est élevé. Le gîte de Rampe Doré (nommé précédemment Rampe Lac Doré) est au cœur du camp minier de Chibougamau. Comme plusieurs autres gisements, gîtes et indices du secteur, il est encaissé à l’intérieur d’une large (de 100 à 400 mètres) zone de cisaillement qui est perpendiculaire à la Faille du Lac Doré. Dans la partie centrale du camp minier de Chibougamau, les zones minéralisées riches en cuivre et en or sont associées avec des dykes acides à intermédiaires qui sont interprétés comme étant issus du Pluton de Chibougamau. Le gîte de Rampe Doré commence à 80 mètres sous la surface et a été vérifié jusqu’à une profondeur approximative de 500 mètres. Il est constitué d’une série de veines discontinues et subparallèles qui varient de 0,3 à 7,7 mètres d’épaisseur qui s’étendent latéralement sur une distance de 150 à 300 mètres. De plus, un réseau de failles discordantes nord-est espacé à un intervalle de 15 à 30 mètres recoupe et déplace certaines lentilles minéralisées.

Le gîte de Rampe Doré a connu quelques phases de forage de 1984 à 1992. Au total, 47 trous de forage à partir de la surface ont été réalisés au cours de cette période. En 1991-1992, l’excavation d’une rampe double qui s’étend sur une distance de un kilomètre de long et jusqu’à une profondeur de 160 mètres a permis la réalisation d’une campagne de forage sous terre de 46 trous totalisant 10 200 mètres pour vérifier le gîte jusqu’à 240 mètres de profondeur (seulement cinq trous ont testé le gîte entre 300 et 600 mètres de profondeur). À la fin de 1992, Westminer Canada a publié une estimation historique de 209 120 tonnes à 1,23 % Cu et 5,4 g/t Au, entre 115 mètres (limite du pilier de surface) et 350 mètres de profondeur (source : Westminer Canada Limited, Project Lac Doré, Novembre1992). (Cette estimation est de nature historique et nul ne peut s’y fier indûment. Aucune personne qualifiée n’a exécuté les travaux requis pour classer ces ressources historiques comme ressources ou réserves minérales réelles. La Société ne considère pas l’estimation historique comme étant des ressources ou réserves minérales actuelles.) Il n’y a pas eu d’autres programmes d’exploration sur le gîte Rampe Doré par la suite. Le gîte est ouvert en profondeur, sous 400 mètres, et latéralement vers la Faille du Lac Doré. 

La géologie et la minéralisation du gîte de Rampe Doré possèdent plusieurs caractéristiques similaires avec les anciennes mines Copper Rand et Cedar Bay. La mine Copper Rand était la plus importante mine en termes de production dans la partie centrale du camp minier de Chibougamau avec 1,5 million d’onces d’or et 0,5 milliard de livres de cuivre produits de 1959 à 2008 (16,4 millions de tonnes à une teneur moyenne de 1,8 % Cu et 2,8 g/t Au)1. À partir de la surface, la minéralisation de Copper Rand et de Rampe Doré commence à 450 mètres de la Faille du Lac Doré et plonge vers l’ouest (figure 2). À Copper Rand, en dessous de 650 mètres de profondeur, la minéralisation s’approche de la Faille du Lac Doré. Cette cible d’exploration n’a jamais été vérifiée pour le gîte de Rampe Doré. Comme le premier sondage profond (LDR-22-01) a recoupé une minéralisation en cuivre-or, la prochaine phase de forage permettra de confirmer la continuité de ce système en profondeur et latéralement. 

Figure 1. Localisation des zones de cisaillement Rampe Doré et Rampe Doré Nord par rapport à l’ancien site minier de Copper Rand (mine et usine) et à l’ancienne mine Cedar Bay.
Figure 1. Localisation des zones de cisaillement Rampe Doré et Rampe Doré Nord par rapport à l’ancien site minier de Copper Rand (mine et usine) et à l’ancienne mine Cedar Bay. 
Figure 2. Vues longitudinales montrant les similitudes entre la mine Copper Rand et le gîte Rampe Doré.
Figure 2. Vues longitudinales montrant les similitudes entre la mine Copper Rand et le gîte Rampe Doré.  

Zone Rampe Doré Nord

La zone Rampe Doré Nord est située à 450 mètres au nord-est du gîte Rampe Doré et correspond à un corridor de cisaillement parallèle au cisaillement de Rampe Doré. Les données obtenues des onze sondages historiques ciblant la Rampe Doré Nord montrent une minéralisation semblable à celle de Rampe Doré. Les meilleurs intervalles publiés sont de 2,13 % Cu et 1,25 g/t Au sur 2,3 mètres (sondage S4-91-6) et de 1,43 % Cu et 1,68 g/t Au sur 2,75 mètres (sondage S4-91-9) (source : Westminer Canada Limited, journaux de forage de mars 1991). Doré Copper prévoit le suivi de cette cible après la réalisation du programme de forage sur la Rampe Doré et poursuit les travaux de compilation dans le secteur autour de la vaste propriété Copper Rand au centre du camp de Chibougamau.

Forage et contrôle de la qualité

La Société requiert les services de Miikan Drilling comme entrepreneur en forage. Miikan est une coentreprise entre Forages Chibougamau ltée, la communauté des Premières Nations d’Oujé-Bougoumou et la communauté des Premières Nations de Mistissini, toutes deux situées dans le territoire d’Eeyou Istchee.

La préparation et l’analyse des échantillons ont été effectuées aux laboratoires d’AGAT à Mississauga, en Ontario. Chez AGAT, les échantillons ont été pesés, séchés, broyés à 75 % passant 2 mm, divisés en 250 g et pulvérisés à 85 % passant 75 microns. Les échantillons ont ensuite été testés par pyroanalyse pour l’Au (50 g) et par digestion à quatre acides et fini ICP-OES pour 43 éléments.

L’AQ/CQ est effectué à l’interne par les géologues de Doré Copper, sous la supervision du vice-président à l’exploration. Les échantillons de contrôle (blancs et standards – 4 % du total des échantillons avec 2 % de duplicata de carottes) qui ont été insérés dans les lots d’échantillons sont vérifiés par rapport à leurs valeurs certifiées et sont considérés comme réussis s’ils se situent à moins de trois écarts-types de la valeur certifiée. Les duplicata sont évalués les uns par rapport aux autres afin de déterminer la distribution de la minéralisation (pépite). Si les échantillons de contrôle présentent des écarts importants, nous demandons que le lot entier soit à nouveau analysé.

Sylvain Lépine, M. Sc., géo., vice-président à l’exploration de la Société et une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101, a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

À propos de Doré Copper Mining Corp.

Doré Copper Mining Corp. vise à être le prochain producteur de cuivre au Québec, avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, en mettant en œuvre un modèle d’exploitation en étoile où plusieurs actifs de cuivre-or à haute teneur alimenteraient son usine de traitement centrale Copper Rand1. La Société a publié son EEP en mai 2022 et prévoit entreprendre une étude de faisabilité et soumettre l’information préliminaire de l’étude des impacts sur l’environnement et le milieu social (« EIES ») au T3 2022.

La Société a consolidé un vaste portefeuille de propriétés dans les prolifiques camps miniers de Lac Doré-Chibougamau et de Joe Mann, qui ont produit 1,6 milliard de livres de cuivre et 4,4 millions d’onces d’or2. Le portefeuille de propriétés comprend 13 anciennes mines, gisements, gîtes et zones cibles de ressources dans un rayon de 60 kilomètres autour de l’usine Copper Rand de la Société. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ernest Mast
Président et chef de la direction
Téléphone : (416) 792-2229
Courriel : 

Laurie Gaborit
Vice-présidente, relations avec les investisseurs
Téléphone : (416) 219-2049
Courriel : 

Pour davantage d’information, veuillez visiter : www.dorecopper.com 

Facebook : Doré Copper Mining
LinkedIn : Doré Copper Mining Corp.
Twitter : @DoreCopper

  1. Rapport technique intitulé « Preliminary Economic Assessment for the Chibougamau Hub-and-Spoke Complex, Québec, Canada », daté du 15 juin 2022, conformément aux exigences du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). Le rapport a été préparé par BBA Inc., avec la contribution de plusieurs firmes de consultant pour des sections de l’étude, y compris SLR Consulting (Canada) Ltd, SRK Consulting (Canada) Inc. et WSP Inc.
  2. Sources de données sur la production historique : Economic Geology, v. 107, pp. 963–989 – StructuralandStratigraphicControlsonMagmatic,Volcanogenic,andShearZone-HostedMineralizationintheChapais-ChibougamauMiningCamp,NortheasternAbitibi,Canada, par François Leclerc etal.(camp minier de Lac Doré/Chibougamau) et rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur la propriété Joe Mann daté du 11 janvier 2016, préparé par Geologica Groupe-Conseil inc. pour Jessie Ressources inc. (mine Joe Mann).

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » aux termes des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent des prédictions, des projections et des prévisions et sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « chercher », « anticiper », « croire », « planifier », « estimer », « prévoir », « s’attendre », « potentiel », « projeter », « cibler », « échéancier », « budget » et « avoir l’intention », ainsi que des énoncés selon lesquels un événement ou un résultat « peut », « sera », « devrait » ou « pourrait » se produire ou être atteint et d’autres expressions similaires, y compris leur forme négative. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, la réalisation de forage à Joe Mann et à Rampe Doré au quatrième trimestre de 2022, l’objectif de devenir le prochain producteur de cuivre au Québec avec une cible de production initiale de plus de 50 millions de livres d’équivalent en cuivre annuellement, la mise en œuvre d’un modèle d’exploitation en étoile; le projet de commencer une étude de faisabilité et de soumettre l’information préliminaire de l’étude des impacts sur l’environnement et le milieu social (« EIES ») au T3 2022.

Tous les énoncés autres que les énoncés de faits historiques inclus dans le présent communiqué, y compris, sans s’y limiter, les énoncés concernant le moment et la capacité de la Société à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, ainsi que les plans, les activités et les perspectives de la Société et de ses propriétés, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, sont assujetties à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et les événements futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les résultats d’exploration réels, les changements dans les paramètres des projets à mesure que les plans continuent d’être peaufinés, les prix futurs des métaux, la disponibilité du capital et du financement à des conditions acceptables, les conditions générales de l’économie, du marché ou des activités, les risques non assurés, les changements réglementaires, les retards ou l’incapacité d’obtenir les approbations réglementaires requises, les urgences en matière de santé, les pandémies et d’autres risques liés à l’exploration ou autres risques décrits dans le présent document et, de temps à autre, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Bien que la Société ait tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les mesures, les événements ou les résultats réels diffèrent de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent faire en sorte que ces mesures, ces événements ou ces résultats diffèrent considérablement de ceux qui sont prévus. Rien ne garantit que ces énoncés s’avéreront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux énoncés prospectifs. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.